NOUVELLES

Ban Ki-moon "exhorte" Sissi à respecter la liberté d'expression des journalistes

26/06/2014 03:09 EDT | Actualisé 26/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a dit avoir "exhorté" le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à "protéger la liberté d'expression", au cours d'un entretien jeudi à Malambo, à la suite de la condamnation de trois journalistes d'Al-Jazeera à de lourdes peines prison en Egypte.

"J'ai exhorté tous les pays y compris l'Egypte à respecter la liberté de mouvement, la liberté d'expression et la liberté de couvrir l'actualité pour les journalistes", a déclaré Ban Ki-moon lors d'une conférence de presse en marge du sommet de l'Union africaine en Guinée Equatoriale.

"J'ai aussi rencontré le président Sissi aujourd'hui à Malabo et nous avons parlé de ces questions, je l'ai exhorté à protéger totalement la liberté d'expression", a-t-il ajouté.

Le journaliste australien Peter Greste et l'Egypto-canadien Mohamed Fadel Fahmy, ont été condamnés à sept ans de prison lundi. L'Egyptien Baher Mohamed a écopé de 10 ans.

La justice les accusait de soutenir les Frères musulmans. L'Egypte considère Al-Jazeera comme le porte-voix du Qatar, auquel elle reproche son soutien aux islamistes. La chaîne de télévision qatarie avait envoyé ses journalistes travailler sans accréditation en Egypte où son bureau avait été fermé.

Les condamnations ont soulevé un tollé international et Washington, tout comme Sydney, ont exhorté Le Caire à les gracier.

Cette affaire est considérée comme un test pour les autorités égyptiennes, après la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée, ainsi que pour le système judiciaire qui vient de condamner à mort 183 islamistes présumés.

cl/jpc/sba

PLUS:hp