NOUVELLES

Ukraine: Kerry appelle Poutine à "des actes concrets" pour mettre fin à la crise

25/06/2014 12:02 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a appelé mercredi le président russe Vladimir Poutine à montrer "par des actes, pas seulement par des mots", qu'il est déterminé à mettre fin à la crise en Ukraine.

"Il y a plusieurs actes concrets qui pourraient changer la donne sur le terrain", a déclaré M. Kerry à l'issue d'une réunion de l'Otan à Bruxelles, en appelant notamment M. Poutine à exiger des séparatistes prorusses qu'ils déposent les armes.

"Nous pensons qu'il est essentiel que le président Poutine démontre par des actes, pas seulement par des mots, qu'il est totalement engagé pour la paix", a déclaré M. Kerry au cours d'une conférence de presse.

"Nous sommes ravis que le président Poutine ait demandé à la Douma (parlement) de retirer la loi l'autorisant à agir en Ukraine. C'est un grand pas mais cela peut être inversé en dix minutes, et tout le monde le sait", a-t-il ajouté.

Moscou avait déclaré plus tôt dans la journée espérer que ses "signaux positifs" à l'égard de Kiev, tels que la décision de lever l'autorisation parlementaire d'une intervention militaire, "seront entendus".

Pour M. Kerry, il est "essentiel d'arrêter le passage d'armes et de combattants par la frontière", "d'appeler publiquement les séparatistes à déposer les armes" et "d'aider à la libération des observateurs de l'OSCE".

"Tant que la Russie ne respectera pas de tels engagements", les Etats-Unis et l'Union européenne continueront "à préparer des sanctions plus fortes en espérant ne pas les appliquer". "Mais cela dépendra des choix que fera la Russie dans les prochains jours", a prévenu M. Kerry.

Ce message a été envoyé par plusieurs ministres des Affaires étrangères réunis à Bruxelles, ainsi que par le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, qui a indiqué "ne pas voir de changement dans l'attitude de la Russie".

De ce fait, les ministres ont décidé de maintenir la suspension de la "coopération pratique avec la Russie", décidée en avril à la suite du rattachement de la Crimée, "tout en laissant ouvertes les voies du dialogue diplomatique".

Les ministres ont également approuvé une série de mesures destinées à aider l'Ukraine à renforcer ses capacités de défense, notamment avec la création de fonds d'affectation spéciale.

jkb-jri/jlb/plh

PLUS:hp