NOUVELLES

Mondial: le coup de dents de Suarez suscite la tempête

25/06/2014 06:38 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

En mordant en plein Mondial l'Italien Giorgio Chiellini, l'Uruguayen Luis Suarez a soulevé une tempête de réactions dans la presse et sur Twitter, où se multiplient photos montages et commentaires offusqués comme celui du boxeur Evander Holyfield victime lui aussi d'un adversaire mordeur.

Réseaux sociaux et journaux affichaient largement la photo de l'épaule meurtrie du joueur de la Squadra Azzurra, mordu par l'uruguayen à l'insu de l'arbitre à la 80e minute du match Uruguay-Italie qui s'est soldé par l'élimination de la championne du Monde 2006.

"Je suppose que n'importe quelle partie du corps est bonne à manger". Parmi la déferlante de tweets qui a submergé la planète internet, celui de la légende de la boxe Evander Holyfield a eu un écho particulier car il sait de quoi il parle: son oreille avait été bien entamée en 1997 par un coup de dents lors d'un combat contre Mike Tyson.

Les internautes britanniques ont été particulièrement actifs, Luis Suarez évoluant à Liverpool où il s'est déjà distingué par son mordant.

Une photo montage le montre avec le masque d'Hannibal Lecter, le tueur en série cannibale joué par Anthony Hopkins dans le "Silence des agneaux".

Selon un tweet posté aux Etats-Unis, un Norvégien a gagné l'équivalent de 920 dollars en pariant que Suarez mordrait un autre joueur durant la rencontre !

En Uruguay, un restaurant de la chaîne McDonald's s'est aussitôt saisi de l'occasion pour se faire un peu de publicité : "Hello Suarez, si vous avez encore faim, vous prendrez bien une bouchée de BigMac!".

Suarez est également moqué sous la forme d'un requin ornant un poster des "Dents de la Mer" de Steven Spielberg. D'autres le représentent affublé d'un collier de chien d'attaque, de dents de vampire, ou en acteur de la série télévisée sur les zombies "Walking Dead."

L'incident a eu un impact immédiat et considérable à l'instar d'une photo de l'AFP, où l'on voit joueur italien criant de douleur en montrant son épaule meurtrie, devenue virale sur le net en un temps record.

"L'affaire" faisait aussi la Une mercredi d'innombrables sites en ligne, dont celui du prestigieux New York Times.

"Morsures et remords" déplorait la presse italienne au lendemain de l'élimination de son équipe.

"Dans la lutte contre les vampires, nous restons exsangues. L'Italie se heurte aux dents de Suarez et au carton rouge agité par un arbitre surnommé Dracula", expliquait La Stampa en évoquant l'expulsion du joueur italien Marchisio.

Pour le Corriere della Sera, Suarez devrait être puni par la Fifa et comprendre ainsi "qu'on ne peut honorer son drapeau avec les pieds et le déshonorer avec les dents".

A Londres, le Daily Mirror titrait sur "Le retour du vampire", illustrant son propos d'un cliché de Luis Suarez bouche grande ouverte et dents en avant.

lm/cw-lth/ros/phv

PLUS:hp