NOUVELLES

Mondial-2014: la presse uruguayenne partagée entre joie et honte

25/06/2014 11:17 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La presse nationale uruguayenne est partagée mercredi entre la joie de la qualification en 8e de finale du Mondial, portant au rang de "pharaon" Godin, le buteur face à l'Italie, et la honte du "retour des folies de Suarez".

"Un triomphe. L'Uruguay a éliminé l'Italie et affronte maintenant la Colombie, clame El Pais, ajoutant: "Amertume. La Fifa ouvre une enquête sur la 'morsure' de Suarez".

"Maintenant, tremblez!", titre El Observador avant d'ajouter: "après avoir perdu devant le Costa Rica, la Celeste s'est levée face à l'Angleterre et a battu (1-0), grâce à un but de Godin, l'un des favoris du groupe pour les 8e de finale (l'Italie). Nous sommes ainsi. Nous ne connaissons pas d'autre scénario. Ce sont les Uruguayens. Encore!"

Le magazine a aussi consacré une page à la polémique soulevée par la morsure de Suarez: "Le retour des folies de Suarez. Luis a modifié son comportement et son image (...). Les dix matches de suspension en Premier League (avec Liverpool) pour avoir mordu (le défenseur de Chelsea) Branislav Ivanovic lui avaient servi pour changer (...) Et contre l'Italie, la version maléfique de Suarez est réapparue".

"Il n'y a pas d'image pour prouver qu'il l'a bien mordu. Mais cet épisode grossier montre que Luisito est redevenu au centre des potins de la presse britannique, qui s'est désintéressée de sa sélection, battue par l'Italie et l'Uruguay, et a relégué au second plan le résultat entre l'Uruguay et l'Italie pour se concentrer sur l'affaire Suarez", ajoute El Observador.

La Republica était ravie de voir qu'"une nouvelle fois, le sang Celeste a écrit l'histoire", regrettant tout de même que le nom de "Luis Suarez (soit) encore une fois sur toutes les lèvres".

aic/lmm/sk/jta

PLUS:hp