NOUVELLES

Mondial-2014 - Ghana: problème de primes réglé selon Appiah

25/06/2014 02:23 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Le Ghana a réglé son problème de primes de participation après la grève d'entraînement de ses joueurs lundi, a annoncé mercredi le sélectionneur Kwesi Appiah, confiant que l'argent devait arriver dans quelques heures.

"Le président (de la République) est intervenu (...). La bonne chose c'est que le gouvernement est intervenu", a affirmé Kwesi Appiah lors d'une conférence de presse à Brasila qui a tourné essentiellement autour de cette question.

L'argent "doit arriver dans quelques heures mais ils ont décollé depuis longtemps" du Ghana, a-t-il confié sans vouloir révéler le montant de la prime devant être versée aux joueurs et qui sera remis en "cash".

"On est arrivé à Brasilia vers 15-16h. Le plan initial était de s'entraîner dans la soirée mais il y a des problèmes concernant l'argent", a raconté Appiah qui a dû faire face à une grève de l'entraînement.

En cause, la prime de participation des joueurs qui "aurait dû être payée avant" le Mondial, a souligné Appiah.

"Chaque équipe reçoit la même somme de la Fifa. L'usage au Ghana c'est qu'on paie en liquide car tous les joueurs n'ont pas des comptes au Ghana (...) Je ne dis pas que c'est la meilleure manière mais en Afrique c'est différent de l'Europe, il faut le comprendre".

Il a souligné qu'il s'agissait surtout d'un problème de trésorerie: "La Fifa paye les fédérations à leur arrivée seulement. Les joueurs attendent d'être payés et le pays doit trouver l'argent avant alors ça devient un problème".

Il a souligné: "Une fois que tu es d'accord sur le montant de la prime, c'est important que les joueurs la reçoivent".

Le milieu de terrain Christian Atsu a déclaré qu'il y avait eu une réunion entre tous les joueurs dans la matinée et insisté sur le fait que l'équipe disputera son dernier match du groupe G jeudi contre le Portugal, même si l'argent n'est pas arrivé. "Nous aimons notre nation et nous jouerons", a-t-il affirmé.

Interrogé sur l'endroit où il rangerait l'argent reçu, il a ri avant de dire: "On va le mettre dans nos sacs, les enfermer en attendant de le transférer sur nos comptes".

pgf/jta

PLUS:hp