NOUVELLES

Mondial-2014 - Corée du Sud-Belgique: les Diables Rouges enfin séduisants ?

25/06/2014 06:00 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La Belgique, déjà qualifiée pour les huitièmes de finale mais décevante sur le plan du jeu, vise la première place du groupe H jeudi à Sao Paulo face à la Corée du Sud, obligée elle s'imposer pour espérer continuer l'aventure brésilienne.

Les Diables Rouges de Marc Wilmots seront-ils enfin séduisants ? Face à des Sud-Coréens contraints de jouer l'offensive, les Belges devraient logiquement bénéficier de plus d'espaces que contre les blocs algériens (2-1) et russes (1-0) des deux premiers matches remportés à l'arraché.

Le sélectionneur Marc Wilmots l'a promis: il jouera "pour gagner, sans calculer", visant un 9 sur 9 qui permettrait sans doute d'éviter l'Allemagne au tour suivant.

"Willie" a aussi fait savoir que son équipe allait être largement remaniée pour affronter les feux-follets asiatiques.

- Du temps de jeu pour Januzaj ? -

Des joueurs sous la menace d'une suspension en cas de nouveaux cartons, Axel Witsel et Toby Alderweireld, seront laissés sur le banc au profit respectivement de Steven Defour et d'Anthony Vanden Borre.

D'autres, fatigués, pourraient être laissés au repos.

"Je me donne jusqu'à mercredi soir pour en parler avec les joueurs concernés", indique Wilmots pas insensible aux appels du pied d'Eden Hazard et Vincent Kompany laissant entendre leur besoin de souffler.

"Je suis fatigué. Les deux premiers matches ont été intenses. Ce serait peut-être bien de me reposer", a expliqué Hazard, double passeur décisif, qui "aimerait voir Adnan Januzaj obtenir du temps de jeu".

L'ailier de Manchester United pourrait donc effectuer ses premières foulées "mondiales" jeudi même si la tendance va plutôt vers un titularisation de Kevin Mirallas.

Wilmots ne prendra sans doute pas de risque non plus avec Vincent Kompany, en délicatesse ces derniers jours avec ses adducteurs. Le défenseur et capitaine des Diables pourrait laisser sa place à Nicolas Lombaerts dans l'axe de la défense aux côtés de Daniel Van Buyten, qui estime lui être "dans une forme physique exceptionnelle".

A ces quatre changements attendus par rapport au match contre la Russie, pourrait s'ajouter un cinquième si Wilmots, déçu par les prestations et le comportement de Romelu Lukaku, devait décider de laisser l'attaquant d'Everton sur le banc en titularisant le jeune Divock Origi, buteur libérateur face aux Russes.

- La colère de Lukaku -

Contre la Russie, comme face à l'Algérie, Lukaku a été inexistant, loupant la plupart de ses interventions. Remplacé à l'heure de jeu dimanche au Maracana, l'attaquant, propriété de Chelsea, avait laissé éclater sa colère vis-à-vis de son entraîneur.

Si, officiellement, Wilmots a dit "comprendre la réaction" de son joueur, il n'a sans doute pas apprécié ce coup de sang cadrant peu avec l'esprit collectif qu'il prône dans tous ses discours.

La Belgique, à qui un point suffit pour terminer en tête du groupe H, serait bien inspirée de se méfier de Sud-Coréens revanchards après la déconvenue algérienne (2-4) et le nul russe (1-1).

"Mes joueurs restent déterminés, assure le sélectionneur Hong Myung-Bo. Même si les premiers matches ont montré que mon équipe manque d'un leader, je crois que le victoire est possible. L'histoire de la Corée en Coupe du monde n'est-elle pas faite de miracle ?"

Les Sud-Coréens, qui ne sont plus maîtres de leur sort, sont les plus mal placés dans la course à la qualification. Ils doivent espérer, dans l'autre match, un nul ou une courte victoire russe contre l'Algérie tout en s'imposant plus largement face aux Belges. Pas simple...

bnl/fbx

PLUS:hp