NOUVELLES

L'espace aérien belge fermé pendant deux heures par une grève

25/06/2014 12:50 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

L'espace aérien belge devait être fermé mercredi pendant deux heures, de 18H45 (16H45 GMT) à 20H45 (18H45), en raison d'une grève de contrôleurs aériens belges, a annoncé l'aéroport de Bruxelles, où quelque 120 vols devaient être annulés ou retardés.

Conséquence inattendue du mouvement d'une partie du personnel de Belgocontrol, le gestionnaire du trafic aérien en Belgique, le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui participait à une réunion de l'Otan à Bruxelles, devait partir à Paris en train et non en avion comme prévu, a indiqué sa porte-parole, Jen Psaki.

Au total, 60 vols au départ de la capitale belge et un nombre équivalent à l'arrivée devaient être "impactés", c'est à dire retardés ou annulés, selon un porte-parole de l'aéroport de Bruxelles.

L'appel à la grève a été lancé par un seul syndicat, la centrale chrétienne CSC, qui dénonce des mesures d'économies engendrées par une réforme du contrôle aérien en Europe. L'autre grand syndicat belge, la FGTB (socialiste), n'a pas lancé d'appel à la grève, estimant que les négociations avec la direction de Belgocontrol se déroulaient dans une "atmosphère constructive".

L'association des compagnies aériennes européennes (Association of European Airlines - AEA) a condamné l'action. "Alors qu'une grève est menée par les contrôleurs aériens français, les contrôleurs belges vont arrêter le travail ce soir. La raison de cette action sociale est liée au propre intérêt des syndicats qui refusent d'accepter les améliorations nécessaires aux pratiques de travail", a estimé l'AEA dans un communiqué.

jkb-siu/cb/vog

PLUS:hp