NOUVELLES

France: les intermittents du festival d'Aix votent contre la grève

25/06/2014 03:23 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

Les intermittents du festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence (sud de la France), l'un des plus importants au monde, ont voté mercredi contre la grève à une large majorité, a-t-on appris auprès des organisateurs du scrutin.

Ces artistes et techniciens du spectacle,qui protestent contre une réforme de leur régime d'assurance chômage, ont voté à 79,60% contre la grève lors d'une consultation à bulletin secret, qui se déroulait dans l'ancien archevêché, un bâtiment au coeur du festival. Seuls 15,17 % ont voté pour la grève.

Ils devaient se prononcer sur la question suivante: "Suite à la journée de grève nationale du 16 juin 2014 et au vu des propositions faites par le gouvernement le 19 juin 2014, êtes-vous pour ou contre la grève sur les représentations du Festival d'Aix ?".

Le gouvernement français a engagé une course contre la montre pour sauver les grands festivals de l'été, en lançant une concertation avec les artistes et techniciens du spectacle.

Le régime des intermittents, très particulier en France, garantit aux quelque 250.000 artistes, techniciens et régisseurs qui cotisent d'être indemnisés durant leur période d'inactivité dans des conditions plus avantageuses que celles du régime général.

L'an dernier, 112.000 personnes en ont bénéficié. Ce régime, considéré comme un rouage essentiel de l'exception culturelle française, est cependant lourdement déficitaire.

Le festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, créé en 1948, génère selon ses organisateurs quelque 65 millions d'euros de retombées économiques, dont 30 millions environ sur le territoire du Pays d'Aix, fournissant notamment au secteur touristique local une fréquentation importante.

tlg/hj/ial/plh

PLUS:hp