NOUVELLES

Espagne: la Maison royale dit son "respect" de la justice

25/06/2014 06:45 EDT | Actualisé 25/08/2014 05:12 EDT

La Maison royale d'Espagne a exprimé mercredi son "respect total" envers la justice après la décision, tombée six jours seulement après l'avènement de Felipe VI, de maintenir l'inculpation de sa soeur Cristina dans un scandale de corruption.

Après la décision d'un juge d'instruction de maintenir l'inculpation de l'infante Cristina pour fraude fiscale et blanchiment d'argent, qui ouvre la voie à un éventuel procès, la Maison royale à dit à l'AFP son "respect total envers les décisions de justice", se refusant à tout autre commentaire.

Le juge José Castro, du tribunal de Palma de Majorque aux Baléares, a clos mercredi l'instruction qu'il mène depuis quatre ans sur l'affaire de corruption dont le principal accusé est Iñaki Urdangarin, l'époux de Cristina, inculpé pour le détournement présumé de six millions d'euros d'argent public.

Depuis deux ans et demi, le couple, écarté des activités officielles de la famille, est au coeur du scandale qui a contribué à faire plonger la popularité de la couronne, jusqu'à l'abdication, le 18 juin, du roi Juan Carlos.

Pour Felipe, âgé de 46 ans, les retombées de cette affaire constituent la première embûche d'un délicat début de règne.

Le 19 juin, Cristina était absente de la cérémonie de prestation de serment de son frère. La Maison royale avait dit "ignorer" où elle se trouverait ce jour-là, et préféré ne pas répondre lorsqu'on lui demandait si cette absence équivalait à une condamnation avant même la décision de justice.

elc/sg/ros

PLUS:hp