NOUVELLES

Accord pour l'entrée d'Etihad au capital d'Alitalia à hauteur de 49%

25/06/2014 05:05 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Les compagnies aériennes italienne Alitalia et émiratie Etihad Airways sont parvenues à un accord pour l'entrée au capital d'Etihad dans Alitalia à hauteur de 49%, selon un communiqué commun diffusé mercredi, bouclant ainsi plusieurs mois de négociations serrées.

"Alitalia et Etihad Airways confirment avoir trouvé un accord sur les termes et conditions de l'opération par laquelle Etihad Airways va acquérir une participation de 49% dans Alitalia", selon le communiqué.

Les deux compagnies "finaliseront dans les prochains jours la documentation contractuelle", soulignent-elles, notant que l'opération doit encore recevoir le feu vert des autorités de concurrence.

Elles ne fournissent aucun détail sur le fond de l'accord. Les négociations entre les deux sociétés, démarrées à la fin de l'année dernière, semblaient buter ces derniers temps sur la lourde dette qui grève les comptes d'Alitalia et sur les importantes suppressions d'emplois auxquelles il lui faudrait consentir.

L'administrateur délégué d'Alitalia, Gabriele del Torchio, avait prévenu début juin qu'Alitalia, en grandes difficultés financières, allait affronter un processus de restructuration "complexe, fatiguant et douloureux", et "sans alternative". Il avait évoqué "2.200 suppressions d'emplois structurelles" sur un effectif de 12.800 personnes.

Le ministre italien des Transports, Maurizio Lupi, avait pour sa part averti lundi les syndicats italiens, très hostiles aux suppressions d'emplois, qu'Alitalia n'avait plus que "deux options: le plan de relance d'Etihad ou l'abîme".

Le prix de la transaction reste également inconnu. M. Lupi avait évoqué le 11 juin un investissement initial de 560 millions d'euros par Etihad, auquel s'ajouteraient "690 millions en 4 ans pour le développement et le renouveau de la flotte".

Le projet d'Etihad suscite par ailleurs de fortes inquiétudes dans le nord de l'Italie en raison de son impact supposé sur l'aéroport milanais de Malpensa.

ahe/pt

PLUS:hp