NOUVELLES

30 ans pour XIII, la BD qui se dévore comme une série télé

25/06/2014 12:45 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

La longue traque a débuté en 1984 et n'a pas fini de tenir en haleine les lecteurs: en 30 ans, "XIII" s'est imposée comme l'une des séries cultes de la BD en mêlant le thriller à l'actualité.

"Il y a 30 ans, je n'imaginais pas du tout que XIII puisse connaître un tel succès. Nous partions vraiment dans l'inconnu", témoigne le scénariste Jean Van Hamme qui, avec le dessinateur William Vance, a donné vie au plus célèbre héros amnésique du 9e Art.

Le duo belge a happé le lecteur dès l'entame du premier album, "Le jour du soleil noir": un couple de retraités découvre sur la plage le corps inanimé d'un homme blessé par balle à la tempe.

Sauvé de justesse, le bel inconnu brun a totalement perdu la mémoire. Seul le chiffre XIII, tatoué sur sa clavicule gauche, le relie à un passé qu'on devine tumultueux au regard du nombre de tueurs à ses trousses.

"Le succès de la série repose sur ce départ formidable et sur la force du dessin, froid et tendu" de William Vance, avance l'éditeur Yves Schlirf, qui supervise XIII depuis 27 ans.

Avec plus de 12 millions d'albums vendus depuis 1984 pour l'édition en français, "XIII est probablement le plus grand succès dans la BD réaliste franco-belge", assure-t-il.

Même si la série a connu des hauts et des bas, avec un âge d'or au début des années 2000, chaque nouvel album est assuré de figurer parmi les meilleures ventes de l'année pour l'éditeur Dargaud. Ce devrait être encore le cas du 23e album, "La flèche Wampanoag", qui sortira le 28 novembre.

"XIII a réussi à fidéliser les lecteurs, un peu comme l'ont fait les grands personnages de cinéma", se félicite Yves Schlirf.

- "Je piège le lecteur" -

Le mérite en revient à Jean Van Hamme, considéré aujourd'hui comme "un maître du scénario" par de nombreux auteurs de BD comme Joël Callède, qui vient de publier "Betty Barnowsky", le tome 7 de "XIII Mystery", une série parallèle consacrée aux héros secondaires de "XIII".

"Avec XIII, Jean Van Hamme a révolutionné la BD franco-belge en créant un polar à l'américaine basé sur un scénario à tiroir et un grand nombre de personnages qui s'entrecroisent. C'est devenu aujourd'hui banal dans la BD comme dans les séries télé", constate Joël Callède.

Egalement réputé pour les séries "Thorgal" et "Largo Winch", Jean Van Hamme a cherché à travailler "comme un feuilletoniste du XIXe siècle", "sans savoir où l'histoire allait mener".

"Je piège le lecteur qui adore se faire piéger et déjouer les pièges", résume-t-il.

Et, pour cela, quel plus beau terrain d'inspiration que les Etats-Unis, ce "pays de névroses" où les "complots" foisonnent, du maccarthysme à l'assassinat du président Kennedy en passant par les coups fourrés de la CIA.

Après 18 albums réalisés en 23 ans, Van Hamme et Vance ont passé en 2007 le témoin de XIII à un nouveau duo, le scénariste Yves Sente et le dessinateur Iouri Jigounov. A charge pour eux de cultiver le souffle et l'esprit d'une saga en quête de nouveaux lecteurs, notamment les jeunes.

Au delà du talent des auteurs, XIII doit en partie son succès à l'usage du marketing, inconnu dans l'univers artisanal et familial de la BD jusqu'aux années 1980. Avec le premier spot publicitaire consacré à un album au cinéma, la prépublication dans la presse et des accords avec les éditeurs de jeux, notamment La Française des Jeux, XIII a multiplié les "premières". Il a ainsi contribué à ouvrir les portes de la grande distribution à la BD adulte.

XIII a été également adapté en série télé en 2008 puis, sur 26 épisodes, en 2011. Un studio américain étudie un éventuel long métrage même si le héros amnésique, proche du personnage de Jason Bourne, reste méconnu aux Etats-Unis.

jri/aje/lv

PLUS:hp