NOUVELLES

Mauritanie/présidentielle: un candidat demande l'annulation du vote

24/06/2014 03:07 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

Le candidat arrivé deuxième à la présidentielle du 21 juin en Mauritanie, le militant anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid, a annoncé mardi avoir déposé un recours en annulation du scrutin auprès du Conseil constitutionnel.

"Nous avons constaté beaucoup de manquements, beaucoup de fraudes qui ont entaché cette élection", a affirmé M. Dah Ould Abeid lors d'une conférence de presse à Nouakchott.

Il a précisé que son état-major de campagne avait "réuni toutes ces observations dans un document remis au Conseil constitutionnel", émettant l'espoir que "le Conseil saura bien examiner ce recours et dire la loi, car c'est son devoir".

Il a cependant félicité les Mauritaniens pour avoir voté dans le calme, appelant à la "préservation de la paix sociale qui est la seule garante pour l'obtention de nos droits".

Biram Ould Dah Ould Abeid, qui se présentait pour la première fois à une présidentielle, a créé la surprise en arrivant deuxième avec près de 9% des voix, très loin derrière le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz qui a raflé près de 82% des voix à ce scrutin boycotté par les principaux opposants.

Il est le seul des quatre candidats opposés à M. Abdel Aziz à avoir déposé un recours en annulation au Conseil constitutionnel.

M. Dah Ould Abeid est un Haratine (descendant d'esclave maure) de 49 ans, juriste et historien de formation, président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA).

Son combat anti-esclavagiste sans concession lui a valu la prison.

hos/stb/cs

PLUS:hp