NOUVELLES

La Soudanaise convertie au christianisme arrêtée de nouveau

24/06/2014 11:04 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this image made from an undated video provided Thursday, June 5, 2014, by Al Fajer, a Sudanese nongovernmental organization, Meriam Ibrahim breastfeeds her newborn baby girl that she gave birth to in jail last week, as the NGO visits her in a room at a prison in Khartoum, Sudan. The Sudanese woman sentenced to death for refusing to recant her Christian faith after allegedly converting from Islam has appealed the sentence, her lawyer said. (AP Photo/Al Fajer)

Mariam Yahya Ibrahim, la Soudanaise qui a été emprisonnée pour s'être convertie au christianisme, a été arrêtée à nouveau mardi après avoir été libérée la veille.

La femme de 27 ans s'apprêtait à quitter le pays, quelques heures seulement après l'annulation par une cour d'appel de sa condamnation à mort pour apostasie. La sécurité nationale l'a arrêtée avec son époux américain chrétien, Daniel Wani.

Née d'un père musulman, Mme Ibrahim avait été condamnée à mort le 15 mai en vertu de la charia, la loi islamique en vigueur au Soudan. Celle-ci interdit les conversions.

La jeune femme avait été emprisonnée avec son fils de 20 mois et - en plus de sa peine de mort - elle avait été condamnée à 100 coups de fouet pour « adultère », parce que selon l'interprétation soudanaise de la charia, toute union entre une musulmane et un non-musulman est considérée comme un adultère.

Mme Ibrahim avait par ailleurs donné naissance à une petite fille alors qu'elle était derrière les barreaux.

Cette histoire avait soulevé un tollé en Occident et parmi les organisations de défense des droits de la personne. Les États-Unis avaient notamment appelé Khartoum à respecter la liberté religieuse qui figure dans la Constitution soudanaise. L'ex-secrétaire d'État américaine Hillary Clinton et l'ancien premier ministre britannique Tony Blair avaient aussi réclamé sa libération.

Amnistie internationale avait recueilli plus d'un million de signatures pour demander sa remise en liberté. Le verdict avait finalement été annulé lundi par une cour d'appel qui avait ordonné la libération de Mme Ibrahim.

On ignore pourquoi la Soudanaise a été arrêtée de nouveau mardi. Elle et son époux avaient déjà annoncé leur intention de déménager aux États-Unis, Mme Ibrahim ayant déjà la citoyenneté américaine.

L'un des avocats de la jeune femme a précisé que Mariam se trouvait actuellement dans les locaux de la sécurité en dehors de l'aéroport, avec sa famille.

INOLTRE SU HUFFPOST

La foi dans le monde en 100 photos