NOUVELLES

La ligue allemande de football songe à introduire l'arbitrage vidéo

24/06/2014 10:56 EDT | Actualisé 24/08/2014 05:12 EDT

La Ligue allemande de football (DFL) a déclaré mardi qu'elle réfléchissait à introduire l'arbitrage vidéo dans le championnat allemand, après de récentes déclarations du président de la Fifa, Joseph Blatter, ouvrant la porte à cette idée.

M. Blatter a "ouvert le débat" sur la vidéo, a estimé le directeur de la DFL, Andreas Rettig. "Nous nous sommes saisis du sujet depuis un certain temps. S'il est possible de mettre en oeuvre l'arbitrage vidéo sans dénaturer les matches alors nous soutenons cette idée", a-t-il déclaré, lors de la présentation du calendrier de Bundesliga pour la saison 2014/15.

Aiguillonné par les propos de M. Blatter, M. Rettig a ainsi relancé un débat en Allemagne qui portait jusqu'ici uniquement sur la technologie sur la ligne de but.

"La DFL est par principe ouverte aux innovations techniques. Nous prônons une réflexion large. Les questions (d'arbitrage) ne s'arrêtent pas au franchissement de la ligne de but par le ballon. 95% des décisions controversées sont d'une autre nature", a déclaré M. Rettig.

Le 11 juin, Joseph Blatter, à l'origine opposé à l'arbitrage vidéo dans le football, avait émis "l'idée" à Sao Paulo que les entraîneurs puissent contester les décisions de l'arbitre en demandant à visionner le ralenti.

Pour l'instant, seul le recours à la technologie sur la ligne de but est autorisé par les instances internationales du football. Cette technologie est notamment utilisée lors des rencontres de la Coupe du monde au Brésil.

L'arbitrage vidéo devrait passer par plusieurs commissions avant d'être un jour éventuellement mise en oeuvre. Michel Platini, président de l'UEFA, y est fermement opposé.

En mars dernier, les 36 clubs de première et deuxième divisions allemandes avaient rejeté par un vote l'introduction de la technologie sur la ligne de but pour leur championnat. Les déclarations de M. Rettig laissent entendre que l'assemblée des clubs professionnels allemands pourrait adopter un avis différent lors de sa prochaine réunion en décembre.

Le championnat anglais est actuellement le seul à avoir recours à la technologie sur la ligne de but, le système "Hawk Eye" qui officie depuis plusieurs années sur le circuit de tennis.

La Fifa a opté pour le système GoalControl-4D, qui utilise 14 caméras installées dans les stades, sept pour chaque but, permettant de suivre la position du ballon en trois dimensions.

clp/aro/jcp

PLUS:hp