NOUVELLES

Ukraine: l'UE exhorte la Russie à soutenir le plan de paix de Porochenko

23/06/2014 11:09 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

Les ministres européens des Affaires étrangères ont exhorté lundi la Russie à accepter et appliquer le plan de paix proposé par Kiev, en estimant qu'il s'agissait d'une "chance importante" de tenter de régler la crise ukrainienne.

Réunis à Luxembourg, les 28 ministres "ont apporté un soutien inconditionnel" au plan de paix du président Petro Porochenko, s'est félicité le ministre ukrainien Pavlo Klimkine après s'être entretenu avec ses homologues de l'UE. Ce "geste de solidarité" est "extrêmement important pour nous", a-t-il ajouté.

Pour les ministres européens, le plan de paix représente "une chance importante pour la désescalade", et M. Porochenko doit être félicité pour "les actions déterminées pour la paix et la stabilité" qu'il a entreprises depuis son arrivée au pouvoir.

"Cette semaine doit être consacrée à traduire concrètement dans les faits la désescalade. C'est la priorité", a déclaré le ministre français Laurent Fabius à l'issue de la réunion. "Il s'agit d'une semaine cruciale pour l'Ukraine", a ajouté son homologue allemand, Franck-Walter Steinmeier.

Pour cela, les Russes doivent "s'impliquer pour que le plan de paix s'applique" et cela doit être fait "dans les jours qui viennent", a souhaité M. Fabius.

Il a toutefois estimé que Moscou avait envoyé "des signes contradictoires" ces derniers jours. La Russie n'a pourtant "rien à gagner à ce que des affrontements violents continuent à se développer dans l'est de l'Ukraine", selon M. Fabius.

"Nous avons besoin que la Russie monte à bord", a dit M. Klimkine, en affirmant que Kiev était engagé "à 100% dans les efforts de paix".

Le ministre ukrainien a refusé de s'exprimer sur le bien fondé de nouvelles sanctions de l'UE à l'encontre de Moscou.

Mais pour le Britannique William Hague, "le président Poutine ne doit pas douter que l'UE est prête à prendre de nouvelles mesures" pour sanctionner la Russie. "D'ici à vendredi", jour du sommet européen à Bruxelles, "nous devrions être en mesure de voir comme la Russie répond" au plan de paix, selon lui.

Les ministres ont par ailleurs formellement approuvé la décision d'interdire les importations de produits, notamment de vin, originaires de Crimée et de Sébastopol, afin de sanctionner le rattachement de la péninsule à la Russie.

A compter du 25 juin, il sera "également interdit de fournir des services financiers et d'assurance" concernant ces marchandises, a précisé l'UE.

Les ministres ont aussi approuvé le projet d'une mission de l'UE destinée à "aider l'Ukraine à réformer le secteur civil de la sécurité, de la police et de l'État de droit".

Basés à Kiev avec un mandat initial de deux ans, les experts de l'UE aideront les Ukrainiens à "améliorer la gestion du maintien de l'ordre de manière à ce que celui-ci soit efficace, juste et sous contrôle démocratique", a précisé Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne.

jri/jlb/mr

PLUS:hp