NOUVELLES

Mondial-2014 - Côte d'Ivoire: près de 50.000 euros par joueur en cas de qualification pour les 8es

23/06/2014 12:33 EDT | Actualisé 23/08/2014 05:12 EDT

Les joueurs de la Côte d'Ivoire empocheront près de 50.000 euros en cas de qualification pour les 8e de finale du Mondial-2014, un niveau qu'ils n'ont encore jamais atteint, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

La prime qualificative pour les huitièmes de finale, initialement fixée à 16 millions de francs CFA (environ 24.400 euros), a été doublée pour passer à 32 millions de FCFA (environ 48.800 euros), d'après une source proche de la FIF.

La décision, prise par le chef de l'Etat Alassane Ouattara, a été annoncée aux intéressés par le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, venu leur rendre visite à leur camp d'entraînement brésilien, selon le site internet de la Fédération.

Cette initiative vise à "motiver davantage les Eléphants", a expliqué cette source.

"Pour la prime, on n'en a pas parlé. On est concentré sur notre objectif. Cette histoire de prime doublée nous a fait plaisir, ça nous encourage encore plus. Mais ça n'a pas été demandé", a déclaré lundi soir en conférence de presse le joueur Max-Alain Gradel.

La mesure anime les réseaux sociaux, où nombreux jugent ce montant disproportionné dans un pays pauvre comme la Côte d'Ivoire, qui malgré son prestige régional occupe un faible 168e rang sur 186 en terme d'indice de développement pour l'ONU.

"Je ne suis pas content de cette gabegie au sommet de l'Etat alors que des Ivoiriens n'arrivent pas à manger deux repas par jour", peste un internaute.

- Enfin en 8e de finale ? -

"A l'heure ou les communes d'Abidjan sont dans un état catastrophique, que les morts augmentent chaque jour, dus à la pluie, la meilleure solution c'est l'augmentation des primes pour les Eléphants", regrette un autre.

Un troisième internaute se montre plus magnanime : "Soyez forts mes chers joueurs pour nous donner la victoire. Nous on veut la joie, vous prenez l'argent."

La Côte d'Ivoire, après une victoire 2-1 contre le Japon et une défaite sur le même score face à la Colombie, est deuxième du groupe C avant un dernier match mardi face à la Grèce.

Une victoire lui ouvrirait les portes des huitièmes de finale, un stade de la compétition que les +Eléphants+ n'ont jamais atteint, malgré une génération dorée composée notamment de leur star et capitaine Didier Drogba, de Yaya Touré, élu meilleur joueur africain en 2011, 2012 et 2013, ou encore de l'attaquant Gervais Kouassi, dit "Gervinho".

Le régime joue fortement sur l'effet +Eléphants+ dans un pays fan de ballon rond, alors que la réconciliation politique patine trois ans après la fin de la crise postélectorale, qui a fait plus de 3.000 morts.

Au lendemain de la victoire 2-1 contre le Japon, Joël N'Guessan, le porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR), le parti de M. Ouattara, avait exhorté les politiciens à "suivre l'exemple" des Eléphants, qui ont "démontré" que "la victoire est certaine" quand l'objectif est "commun".

"Dans la joie d'avoir passé le 1er jour, les Ivoiriens vont oublier leurs antagonismes", avait pronostiqué samedi Franck Bamba, un porte-parole du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, interrogé par l'AFP.

Atteindre les 8e "va nous rassembler davantage", avait-il remarqué, regrettant que les footballeurs ivoiriens ne soient "pas suffisamment combattif".

jlf-stt/sk

PLUS:hp