NOUVELLES

Mondial-2014/Pays-Bas - Van Gaal: "Je ne vais pas parler des cas individuels"

22/06/2014 01:05 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Le sélectionneur des Pays-Bas, Louis van Gaal, furieux contre des médias néerlandais indiscrets après un entraînement à huis clos, n'a pas voulu "parler des cas individuels", dimanche à la veille d'un match crucial face au Chili (GrB).

Q: Avez-vous des joueurs blessés ? Pouvez-vous en dire plus sur l'équipe de demain (lundi) ?

R: "Je ne vais pas parler des cas individuels. Je ne veux pas que l'adversaire en sache plus. Quand nous avons une séance d'entraînement à huis clos, d'une façon ou d'une autre, les médias néerlandais trouvent des infos et je n'aime pas ça car cela ne nous aide pas, ça joue même contre nous. Je ne comprends pas cela car je pense qu'on devrait tous pousser dans le même sens, mais apparemment ça ne semble pas possible".

Q: Quelle équipe voulez-vous rencontrer au prochain tour ?

R: "Je suis très content qu'on se soit qualifié de cette façon, mais si je dois donner un commentaire je pourrais peut-être encourager l'adversaire, ce que je ne veux pas faire. Nous avons besoin de tout pour battre n'importe quel adversaire. Je ne peux pas répondre à cette question, je pourrais provoquer l'adversaire et je ne le souhaite pas".

Q: Est-il important d'éviter le Brésil en 8e de finale ?

R: "Nous voulons simplement finir premiers du groupe car le reste de la compétition sera plus favorable pour celui qui a la place de N.1. Mais il n'y a pas que le Brésil, tout cela influence aussi la suite".

Q: Comment jugez-vous le niveau du tournoi ?

R: "J'ai vu quelques matches à la télé, je dois dire que tous ont été spectaculaires. Tout le monde est au sommet de sa forme et aucune équipe n'abandonne avant le coup de sifflet final. Les attaquants montrent leur valeur, surtout ceux qui jouent en Europe, tous ont marqué et plus d'une fois. Klose a marqué son 15e but (égalant le record de Ronaldo), je dois le féliciter, c'est énorme".

Q: A quel match vous attendez-vous contre le Chili ?

R: "Ce sera l'adversaire le plus difficile. Je les ai vus contre l'Angleterre et l'Allemagne en matches de préparation. Ils ont perdu un match, mais c'est une équipe qu'on aime regarder, ils ont un merveilleux coach (Jorge Sampaoli, ndlr), qui permet aux joueurs de jouer un football très offensif. Ce sera du 50/50".

Q: Vous rêviez de diriger les Pays-Bas au Mondial, votre sentiment ?

R: "L'atmosphère est incroyable, fantastique. On voit à Rio à quel point les gens sont chaleureux. Nos résultats sont très bons, on a été le premier pays à se qualifier pour les 8e, mais nous voulons plus, nous ferons notre maximum pour aller jusqu'à la finale".

Q: Comment gérer l'absence de Van Persie, qui est suspendu pour deux cartons jaunes ?

R: "Il est très important pour nous car non seulement c'est un grand buteur mais aussi notre capitaine. Son remplaçant ne peut pas le remplacer, mais il pourra donner tout son possible. Ce ne sera pas facile mais il peut faire le job. Van Persie est suspendu, certes le premier carton jaune était stupide contre l'Espagne mais le deuxième n'était pas un carton jaune, c'est aussi la conséquence d'une décision de l'arbitre et je ne peux pas contrôler l'arbitre".

Propos recueillis en conférence de presse.

ebe/jta

PLUS:hp