NOUVELLES

Mondial-2014 - Formalité pour le Brésil

22/06/2014 08:00 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

La Seleçao a encore un match à jouer lundi contre le Cameroun, déjà éliminé, qui s'apparente à une formalité, puisqu'il faudrait vraiment un concours de circonstances improbable pour priver le Brésil des 8e de finale de son Mondial.

Cette journée de lundi permettra de "solder" les groupes A et B. Les matches de chaque groupe seront joués à la même heure.

Groupe A

. Brésil-Cameroun: jouer libéré

La Seleçao n'a pas vraiment à s'en faire pour la qualification pour les 8e de finale. Un nul suffirait au bonheur de la bande à Thiago Silva, qui pourrait même être qualifiée en perdant en fonction du résultat de l'autre match du groupe (Croatie-Mexique). Mais le plus important est ailleurs. L'équipe de Luiz Felipe Scolari n'a toujours pas convaincu dans ce tournoi, entre une victoire inaugurale sur un score flatteur contre la Croatie (3-1) et un nul sans but face au Mexique de l'incroyable gardien Ochoa. Les Brésiliens seraient bien inspirés de signer une "goleada", un match enfin réussi avec des buts. Le Cameroun paraît l'adversaire idéal pour cela sur la pelouse de Brasilia (17h00 locales, 20h00 GMT). Les Lions Indomptables sont déjà éliminés et le vestiaire a explosé; deux ayant commencé à se battre sur le terrain lors du naufrage contre la Croatie (4-0).

. Croatie-Mexique: pour qui la 2e place ?

Ce match a Recife, également à 17h00 locales, va sans doute déterminer celui qui accompagnera le Brésil en 8e de finale. Un nul suffit aux Mexicains pour passer au niveau suivant. C'est un avantage de poids quand on possède dans ses rangs un gardien comme Ochoa, devenu une star planétaire après ses arrêts en état de grâce contre le Brésil lors du match précédent. Sa parade sur une tête de Thiago Silva lui a même valu des comparaisons flatteuses avec l'arrêt de l'Anglais Gordon Banks face à Pelé au Mondial-1970. Une qualification de la "Tri" serait dans la logique d'un Mondial où l'Amérique latine s'amuse bien.

Groupe B

. Pays-Bas - Chili: 1ère place en jeu

L'enjeu de cette rencontre à Sao Paulo (13h00 locale, 16h00 GMT) est la première place du groupe, puisque les "Oranje" et l'autre "Roja" sont déjà qualifiées. Ce classement final à son importance, puisque le perdant de ce match est pratiquement sûr d'affronter le Brésil en 8e de finale à Belo Horizonte le 28 juin. Même si la Seleçao n'a guère brillé jusqu'ici, tout le monde craint le 12e homme brésilien, ce fameux public qui monte en puissance. L'avantage est clairement du côté des Néerlandais de Louis van Gaal puisqu'un nul suffira pour qu'ils terminent premiers grâce à une meilleur différence de buts. Mais il faut s'attendre à tout avec des Chiliens survoltés depuis le début du tournoi.

. Australie-Espagne: partir dignement

L'autre match du groupe B, à Curitiba, à la même heure que le match de Sao Paulo, doit permettre à l'Espagne, cette "Furia Roja" devenue la "Fiasco Roja" de partir dignement après son élimination surprise au premier tour. Reste à savoir dans quel état se présenteront les tenants du titre. Selon la presse espagnole, les propos de Xabi Alonso pointant une équipe qui n'avait plus assez faim ont provoqué des remous dans les vestiaires. Ce qu'ont démenti des partenaires, tandis que le joueur du Real Madrid est revenu sur ses dires. Affronter l'Australie, également éliminée, n'est pas un cadeau. Les "Socceroos" voudraient bien écrire sur leur carte de visite qu'ils ont battu le tenant du titre pour leur dernier match.

pgr/pga/dhe

PLUS:hp