NOUVELLES

Libye: le Congrès adopte le budget 2014

22/06/2014 03:24 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Le Congrès général national (CGN, Parlement) a finalement adopté dimanche un budget de près de 48 milliards de dollars pour 2014, un vote qui avait été reporté en raison des tensions politiques et de l'anarchie régnante, selon l'agence libyenne Lana.

Le CGN a adopté un projet de budget présenté par le gouvernement, calculé sur la base d'une production de pétrole de 800.000 b/j à 100 dollars le baril, le projet prévoyait un déficit de 8 milliards de dollars.

Riche pays pétrolier, la Libye dépend exclusivement de ses revenus d'hydrocarbures qui représentent plus de 96% de son Produit intérieur brut. Mais la production a considérablement chuté en 10 mois en raison du blocage par des rebelles autonomistes des principaux ports pétroliers de l'est du pays.

Le blocage des terminaux pétroliers, utilisé comme moyen de pression sur les autorités, a provoqué la chute de la production à moins de 200.000 barils/jour, contre près de 1,5 million b/j auparavant.

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont d'ailleurs dégradé leurs prévisions de croissance pour la Libye en 2014, tablant désormais sur une nouvelle récession de 8%, après une contraction de 5,1% en 2013.

Mais la Libye dispose de réserves importantes qui aideront le pays à surmonter la crise à court terme, a souligné le FMI dans un rapport récent.

Toutefois, "la perturbation de la production d'hydrocarbures couplée à une augmentation des dépenses pourrait épuiser les réserves financières de la Libye en moins de cinq ans", a mis en garde le FMI.

L'examen du projet de budget 2014 a pris du retard en raison de l'anarchie institutionnelle et des tiraillements politiques, dans un pays en proie aux violences et au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

ila/feb

PLUS:hp