NOUVELLES

La transition en Egypte est dans "un moment critique" (Kerry)

22/06/2014 06:22 EDT | Actualisé 22/08/2014 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a estimé dimanche au Caire que la transition en Egypte connaissait un "moment critique", près d'un an après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi récemment élu président.

M. Kerry est en Egypte pour quelques heures pour plaider pour la démocratie auprès de M. Sissi notamment, au moment où Washington a débloqué le tiers de sa substantielle aide militaire à son grand allié arabe, gelée après le coup de force de l'armée.

Le secrétaire d'Etat, le plus haut responsable américain en visite au Caire depuis l'investiture il y a deux semaines de M. Sissi, a affirmé que "les Etats-Unis étaient très intéressés par l'idée de travailler en collaboration étroite" avec le nouveau gouvernement "pour que la transition se déroule de la façon la plus rapide et la plus fluide possible".

En rencontrant son homologue égyptien dimanche à la mi-journée, Sameh Choukri, M. Kerry a évoqué "les défis énormes" qui attendent l'Egypte dans sa transition vers la démocratie.

Washington a régulièrement fait état de ses craintes au sujet de la répression de l'opposition, notamment pro-Morsi, et des "tactiques" du gouvernement qui, selon les Etats-Unis, "divisent" la société égyptienne.

Cette visite intervient au lendemain de la confirmation de 183 condamnations à mort par un tribunal du centre de l'Egypte, dont celle du chef de la confrérie des Frères musulmans de M. Morsi, le Guide suprême Mohamed Badie.

Ces peines capitales ont été prononcées sur fond de répression sanglante et implacable des pro-Morsi et notamment de sa confrérie, déclarée "terroriste" et interdite, qui a fait en près d'un an plus de 1.400 morts et quelque 15.000 arrestations.

jkb/sbh/faa

PLUS:hp