NOUVELLES

Grèce: nouvelle saisie d'une tonne d'héroïne, 14 arrestations

22/06/2014 03:28 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

Environ une tonne d'héroïne a été saisie dans un entrepôt près d'Athènes et quatorze personnes ont été arrêtées, dont une dizaine d'Indiens, membres de l'équipage d'un tanker, a annoncé dimanche la police portuaire grecque.

Parmi les personnes arrêtées figurent également deux Grecs, dont le responsable de la société maritime grecque à laquelle appartient le bateau Noor One, battant pavillon du Togo et à bord duquel la drogue était transférée en Grèce en provenance de l'Océan indien.

L'héroïne a été découverte samedi soir dans un entrepôt à Koropi, grande banlieue à 40 km d'Athènes où il y a une semaine 1,133 tonne d'héroïne avait été saisie dans un autre entrepôt de cette ville. Les autorités avaient alors arrêté onze personnes dont un armateur.

Propriétaire présumé de plusieurs tankers à Dubaï, cet armateur figurait parmi les suspects alors interpellés ainsi que son fils et cinq ressortissants turcs.

Une partie de la drogue était dissimulée dans des sacs de résidus de marbre stockés et le reste avait été découvert au domicile de l'armateur, dont l'identité n'a pas été révélée.

Les deux cargaisons ont été transférés en Grèce à bord du Noor One, qui a été saisi samedi à Eleusis, port dans l'ouest d'Athènes, a indiqué un communiqué de la police portuaire.

Pesant plus de deux tonnes au total, ces deux cargaisons "sont la plus grande quantité d'héroïne jamais saisie en Europe", s'est félicité dimanche le ministre grec de la Marine marchande Miltiadis Varvitsiotis au cours d'une conférence de presse.

L'héroïne était destinée à être acheminée par camion en Europe et plus spécialement en Belgique, selon la télévision privée Mega.

str-hec/bir

PLUS:hp