NOUVELLES

Road America: le pilote québécois Alex Tagliani termine deuxième en série Nationwide

21/06/2014 07:11 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT
PC

ELKHART LAKE, États-Unis - Le pilote québécois Alex Tagliani est passé bien près de la victoire à Road America, samedi, mais il a finalement dû se contenter de la deuxième place après avoir été victime d'une panne sèche et avoir orchestré une remontée spectaculaire en série Nationwide.

C'est finalement Brendan Gaughan qui a triomphé, signant une première victoire en Nationwide à sa 98e tentative.

Tagliani, qui était parti en pole, est passé en tête au 30e des 50 tours quand Sam Hornish fils a connu une mauvaise sortie de virage. Tagliani a ensuite démontré que sa voiture no 22 était la plus rapide sur la piste détrempée, se détachant de ses poursuivants avec aisance, même après une relance avec 10 tours à faire.

Le Lachenois semblait se diriger vers une deuxième victoire en carrière dans les circuits majeurs américains, mais il a ensuite joué de malchance.

Même s'il tentait d'économiser son carburant, et alors que Gaughan grugeait son avance à un rythme effréné, Tagliani est tombé en panne sèche avec deux tours à faire et alors que l'on sortait les drapeaux jaunes en raison d'une sortie de piste de Justin Marks.

La voiture de Tagliani a été ramenée dans les puits par une camionnette de sécurité et il en est ressorti en 23e position.

On a eu droit à une fin de course sous la formule vert-blanc-damiers et Tagliani a mené une charge furieuse­. Il a doublé toutes les voitures devant lui lors des deux tours de prolongation, sauf celle de Gaughan.

«C'était plutôt intense, a déclaré Tagliani. Les conditions détrempées ont compliqué les choses, mais comme on a pu le voir, notre voiture était bonne.

«Je ne sais pas. Je pense que je me suis jeté un mauvais sort parce que je disais: "C'est impossible que je gagne la course. Il va se passer quelque chose". Et avant le drapeau blanc, il s'est passé quelque chose.»

«Donnez un autre tour à Tagliani, la piste était suffisamment sèche pour qu'il me dépasse, a admis Gaughan. Ç'a joué en ma faveur.»

Kevin O'Connell, Chase Elliott et J.J. Yeley ont complété le top-5.

La seule autre victoire de Tagliani en carrière est survenue en 2004 en Champ Car, également à Road America.

«L'équipe a pris le risque qu'on pourrait rallier l'arrivée sans faire de troisième ravitaillement, mais nous sommes tombés en panne sèche, même si j'ai tout fait pour économiser du carburant, a raconté Tagliani. Si le premier pari n'a pas fonctionné, le second risque que le directeur de l'équipe Jeremy Bullins a pris en posant des pneus lisses a failli nous donner la victoire.»

Tagliani sera de retour à bord de la voiture no 22 de l'équipe Penske le 16 août prochain à Mid-Ohio.

La course a débuté avec environ une heure de retard, alors que les dirigeants de la NASCAR attendaient que la piste s'assèche.

Une pluie forte a commencé à tomber vers la mi-course et on a sorti les drapeaux jaunes pendant quelques tours, avant de forcer les équipes à sortir les pneus à rayures pour la pluie.

C'était seulement la troisième fois de l'histoire de la série Nationwide que l'on utilisait les pneus pluie — les deux autres fois ont été à Montréal. La NASCAR permet l'utilisation de pneus pluie seulement sur les circuits routiers, jamais sur les circuits ovales.

«Au début, c'était très difficile de trouver une ligne de course, a déclaré Tagliani. Tous les pilotes cherchaient de l'adhérence, mais nous étions partout sur le circuit. La deuxième partie de la course sous la pluie a été plus intéressante.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Grand Prix du Canada 2014