NOUVELLES

Mondial-2014: la Suisse garde l'espoir malgré le naufrage contre la France (revue de presse)

21/06/2014 04:40 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

La presse suisse est revenue longuement samedi sur le "naufrage" de la sélection face à la France (5-2), mais a d'ores et déjà les yeux rivés sur le match contre le Honduras, décisif pour la qualification en 8e du Mondial.

"Le Naufrage!", titre le quotidien Le Matin sur une pleine page, montrant l'équipe de Suisse abattue.

"Avec les compliments du coq", ajoute-t-il en page 2, revenant sur le "récit d'un cauchemar" où la Suisse, "déclassée comme jamais", s'est écroulée.

La presse alémanique multiplie de son côté l'usage de la langue de Molière.

"Merde!" titre l'Aargauer Zeitung sous une photo montrant la mine déconfite des supporters, pour qui cette défaite a été un véritable "coup au coeur" ajoute ensuite ce journal régional.

"Adieu!", lance de son côté le tabloïd Blick, qui laisse entendre que la Suisse pourrait ainsi d'ores et déjà se retrouver congédiée du Mondial.

La Tribune de Genève est toutefois loin de se montrer défaitiste. "Tout se jouera contre le Honduras", écrit-elle sur sa Une.

L'équipe de Suisse "n'a pas tenu le choc" face à la France, mais "les Suisses ne sont pas éliminés pour autant", affirme le quotidien, qui se prépare déjà au dernier match de poules qui se jouera mercredi contre le Honduras.

En marge de la rencontre, la radio télévision suisse (RTS) avait organisé hier soir sur son site un match des réseaux sociaux, invitant 11 Français et 11 Suisses à se glisser dans la peau des joueurs pour s'affronter à coup de tweets, dans une ambiance bon enfant.

"ET un, ET deux ET TROIS ZERO... je viens de perdre 15 ans d'un coup", a lancé un Français qui avait pris le rôle de Didier Deschamps à la fin de la première mi-temps.

"Voyons le bon côté des choses: la chanson des 3-0 ne fonctionne plus", répliquait avec humour un Suisse qui incarnait Ricardo Rodriguez après le 5ème but.

Un onglet était également dédié aux supporters qui pouvaient aussi commenter le match.

"Le but de l'honneur", tweetait une Suissesse après que la Nati eut marqué.

noo/jde

PLUS:hp