NOUVELLES

Mondial-2014 - USA: "énergie, discipline, agressivité", le credo de Klinsmann

21/06/2014 06:53 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

"On veut s'en sortir avec notre énergie, notre discipline, notre agressivité", a expliqué samedi l'entraîneur Jürgen Klinsmann, convaincu que ses Etats-Unis peuvent battre dimanche le Portugal à Manaus (22h00 GMT) dans le groupe G du Mondial.

Q: Quel est votre sentiment avant ce match crucial?

R: "On est content d'être à Manaus, de jouer ce match énorme. On a hâte. On va apprécier chaque seconde. Demain (dimanche), on veut se qualifier pour le tour suivant. On a plein d'énergie, on est impatient. La seule chose importante qui compte à partir du coup d'envoi c'est d'être présent contre une très forte équipe du Portugal. Mais on pense aussi pouvoir les battre. Même si ce sera très difficile, on peut le faire, on a aussi des joueurs de qualité. Demain on a une très grosse occasion à saisir et c'est ce qu'on va assurément essayer de faire. Maintenant c'est un autre sommet et on est content d'être là".

Q: Que pensez-vous du nul du Ghana contre l'Allemagne?

R: "Cela confirme ce que l'on savait depuis le début, on est dans un groupe très compliqué et c'est énorme d'avoir commencé le tournoi avec trois points contre le Ghana. C'est une équipe très forte qui l'a encore prouvé contre l'Allemagne. On est dans un groupe dramatique. Ce n'est pas sans raison qu'on l'a appelé le +groupe de la mort+".

Q: Dans le passé, votre équipe a été critiquée pour ne pas savoir gérer ces moments...

R: "La période qui arrive est excitante. On fait en sorte que le championnat US, les joueurs, s'approchent du niveau maximum. Tout est différent, on est reparti sur de nouvelles bases en arrivant ici. Cela fait cinq semaines que l'on est immergé ensemble. On sait qu'on aurait pu faire mieux deux, trois choses contre le Ghana mais avec un excellent état d'esprit on a pris les trois points lors de cette bataille. Maintenant, c'est encore un cran au dessus. C'est un moment spécial, il faut le reconnaître. On est prêt".

Q: Vous semblez moins redouter Ronaldo qu'en Europe?

R: "Non, il y a beaucoup d'admiration pour Cristiano et les grands joueurs qui jouent dans de grands clubs en Europe. Mais là, il n'est plus question de prouver sa valeur, il s'agit d'élever son niveau. Nous on veut le contenir, lui et son équipe. On veut s'en sortir avec notre énergie, notre discipline, notre agressivité. On s'est préparé pour ça depuis longtemps. Donc on ne va pas parler des autres joueurs, même si on les respecte".

Q: Êtes-vous surpris par les conditions dans l'Amazonie?

R: "Non, je suis déjà venu ici avant, j'ai visité les stades donc on s'est très bien préparé pour ce climat, on était conscient de ce qui nous attend. En plus dans certains matches de Concacaf on est confronté à des conditions similaires. Même à Miami c'est un peu pareil".

Q: Pensez-vous qu'en défense il vous faudra encore compter un peu sur la chance?

R: "Je ne pense pas que l'on ait été chanceux, on a beaucoup travaillé. Le match parfait n'existe pas en Coupe du monde. On rate toujours des occasions, on fait des erreurs parfois. L'équipe a été très bonne, surtout à la perte du ballon. Quand vous revoyez le match ensuite, vous pouvez dire aux joueurs +OK, essayons de ne plus faire ces erreurs, essayons d'apprendre de celles-ci+".

Q: Comment capitaliser sur la défaite initiale du Portugal?

R: "Ce résultat n'est pas un avantage pour nous. Le scénario n'a pas été dans le sens du Portugal, il ont dû digérer ce résultat, mais tout le monde connaît leurs forces, leurs qualités. C'est l'une des meilleures équipes du monde. Ce sera encore plus difficile et dangereux pour nous après cette défaite. Il faudra être en alerte dès la première minute et que tous les joueurs soient à leur maximum".

Propos recueillis en conférence de presse.

cd/jta

PLUS:hp