NOUVELLES

Le rappeur Rohff annonce sa libération sous caution (presse)

21/06/2014 12:09 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Le rappeur français Rohff, inculpé et écroué fin avril pour avoir frappé un vendeur dans une boutique distribuant les vêtements de la marque de son rival Booba, à Paris, a annoncé sur Facebook avoir été libéré sous caution vendredi, rapporte samedi le quotidien Le Parisien.

"Ce vendredi 10h30 le juge a accepté ma remise en liberté sous caution et bracelet électronique. J'apprends la nouvelle à 15h00 et 2h après, on me prie de rassembler mes affaires et de sortir sur le champ car je suis libérable", écrit l'artiste français sur sa page Facebook officielle.

Rohff, incarcéré à la prison de Fresnes, dans la banlieue sud de Paris, depuis le 24 avril explique qu'à "sa grande surprise" sa "caution a été réglée en début d'après-midi par un grand monsieur, en direct du Brésil, Samuel Eto´o Fils", international camerounais de football actuellement à la Coupe du monde au Brésil avec sa sélection nationale.

Le chanteur, âgé de 36 ans, l'un des plus connus de sa génération, a été inculpé et écroué pour "violences volontaires en réunion avec préméditation".

Le lundi 21 avril, en fin d'après-midi, le rappeur d'origine comorienne s'était rendu avec plusieurs personnes dans une boutique du quartier des Halles, au centre de la capitale. Le magasin distribue les vêtements de la marque Ünkut appartenant à son grand rival, Booba. Les deux artistes s'attaquent régulièrement dans leurs chansons, sur les réseaux sociaux ou pendant leurs concerts.

Peu après, une bagarre violente avait éclaté avec un employé de 19 ans, qui avait été sérieusement blessé, frappé à coups de poing et à coups de pied. Hospitalisé, il était sorti du coma le lendemain et avait pu être entendu par les enquêteurs.

Rohff s'était lui-même rendu à la police quelques heures après la rixe, accompagné de son avocat.

Cette violente bagarre a marqué une nouvelle étape dans l'affrontement opposant depuis des mois Rohff et Booba. Les deux rappeurs en étaient restés jusque-là aux mots et à des attitudes provocatrices.

Rohff, qui a vendu 1,4 million d'albums, a été confronté à la justice à plusieurs reprises dans les années 2000. En juillet 2007, il avait notamment été interpellé pour port d'arme, dans un fast-food de la banlieue parisienne où il avait menacé son petit frère.

bd/mf

PLUS:hp