NOUVELLES

Filière jihadiste dans le sud de la France: deux hommes incarcérés

21/06/2014 02:11 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Deux hommes ont été mis en examen et incarcérés vendredi soir en France, soupçonnés d'appartenir à une filière jihadiste vers la Syrie depuis la région de Nîmes dans le sud, a-t-on appris de source judiciaire.

Tous deux se sont rendus en Syrie pour y combattre le régime de Bachar al-Assad dans les rangs jihadistes.

Une troisième personne, une femme, a été mise en examen du même chef d'association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme. Elle a été laissée libre sous contrôle judiciaire, a ajouté la même source.

Plusieurs centaines de personnes parties de France se sont rendues en Syrie ou envisagent d'y aller pour rejoindre les rangs jihadistes du Front al-Nosra ou de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Ils représentent aux yeux des services antiterroristes européens le risque principal d'attentat à leur retour, une crainte concrétisée pour la première fois par l'attaque du musée juif de Bruxelles le 24 mai, qui a coûté la vie à quatre personnes.

Le tireur présumé, Mehdi Nemmouche, est un Français revenu en mars de Syrie où il a combattu. Arrêté à Marseille, il doit être prochainement remis à la justice belge.

Quelque 55 procédures en lien avec des filières syriennes sont en cours à Paris. Elles concernent environ 300 personnes, mises en examen ou susceptibles d'être poursuivies, selon un proche du dossier.

ng/tib/ros

PLUS:hp