NOUVELLES

Colonies israéliennes: les presbytériens américains boycottent 3 sociétés

21/06/2014 09:38 EDT | Actualisé 21/08/2014 05:12 EDT

L'Eglise presbytérienne des Etats-Unis a décidé vendredi de ne plus investir dans trois sociétés américaines qu'elle accuse d'assister Israël dans la colonisation des territoires occupés en Cisjordanie.

Par un vote serré de 310 voix contre 303 lors d'une réunion à Detroit, cette Eglise de confession protestante qui compte 1,9 million de fidèles aux Etats-Unis a décidé de retirer ses investissements des sociétés Caterpillar, Hewlett-Packard et Motorola Solutions, selon le service de presse de cette organisation.

Cette Eglise possède environ 21 millions de dollars investis dans ces trois entreprises, selon un porte-parole cité par le New York Times.

Dans une déclaration faite avant le vote, l'Eglise presbytérienne USA avait expliqué vouloir céder ses parts dans Caterpillar dont les bulldozers servent à "détruire les maisons des Palestiniens et à raser les bâtiments, vergers et oliveraies pour permettre la construction du mur de séparation".

Hewlett-Packard, avait encore déclaré cette Eglise, "fournit le système électronique des points de contrôle", assure "la communication et la logistique du blocus naval de la bande de Gaza et fait affaire avec des colonies illégalement installées en Cisjordanie".

Enfin Motorola Solutions "fournit les système militaires de communication et de surveillance dans les colonies illégales israéliennes".

Après le vote, l'Eglise a insisté sur le fait que cette décision "n'était autre que le reflet de notre amour et des juifs et des Palestiniens".

Le texte adopté réaffirme le droit d'Israël à exister, soutient l'idée d'une solution à deux Etats et le dialogue inter-religieux.

Hewlett Packard a rétorqué que "le respect des droits de l'homme était l'une de ses valeurs centrales". Les systèmes d'HP utilisés aux checkpoints permettent aux gens de "se rendre à leur travail et de continuer leurs activités de manière plus rapide et plus sûre", a déclaré une porte-parole du groupe.

Motorola Solutions a affirmé travailler depuis longtemps au Moyen-Orient et "soutenir tous les efforts (...) pour trouver une solution pacifique" au conflit.

Caterpillar enfin, qui se présente comme "une société fondée sur des valeurs", a déclaré avoir "un profond respect et de la compassion pour toutes les personnes affectées par le conflit politique au Moyen-Orient" qui doit être résolu "via des canaux diplomatique et politique".

nss/rap/ico

PLUS:hp