NOUVELLES

Syrie: au moins 35 morts dans un attentat à la voiture piégée à Hama

20/06/2014 07:09 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Au moins 35 personnes ont été tuées vendredi dans un attentat à la voiture piégée dans la province syrienne de Hama dans le centre du pays en guerre, rapporte l'agence officielle Sana.

Plus de 50 personnes ont été blessées dans l'attentat survenu à Al-Horra, un village contrôlé par les troupes du régime, a indiqué l'agence en imputant l'attaque aux rebelles cherchant à renverser le régime du président Bachar al-Assad.

"Des terroristes ont fait exploser un camion rempli de près de trois tonnes d'explosifs" a indiqué Sana, citant une source policière.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état de son côté dans un communiqué de 38 morts dont des civils et des membres des forces de sécurité, et de plus de 40 blessés dans l'attentat.

Le Front islamique, une coalition de rebelles islamistes qui luttent pour renverser le régime, a revendiqué l'attaque sur son compte Twitter, en précisant que les explosifs placés dans le véhicule avaient été actionnés à distance et visaient des "rassemblements de miliciens d'Assad".

Soldats et rebelles partagent le contrôle de la province de Hama. La ville du même nom est aux mains du régime.

La veille, au moins 14 personnes, dont dix civils, avaient péri dans l'explosion d'une voiture piégée dans un quartier de Homs, plus au nord, à majorité alaouite, la confession du chef de l'Etat.

L'OSDH avait fourni dans un premier temps un bilan de six morts.

Il s'agissait du deuxième attentat dans cette ville en moins d'une semaine. L'attaque n'a pas été revendiquée mais la télévision d'Etat l'a aussi imputée aux rebelles.

Le régime a repris en mai le contrôle de la quasi-totalité de Homs, après le retrait des rebelles de la vieille ville assiégée pendant deux ans par l'armée.

kam-rm/sw

PLUS:hp