NOUVELLES

Poutine et Porochenko parlent du plan de paix ukrainien

20/06/2014 07:17 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Le président ukrainien Petro Porochenko a appelé au téléphone son homologue russe Vladimir Poutine pour parler d'un plan visant à mettre fin aux pertes humaines dans l'est de l'Ukraine, dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé le Kremlin.

Cet entretien a été suivi quelques heures plus tard d'un autre entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son nouvel homologue ukrainien Pavlo Klimkine, nommé mercredi.

"M. Porochenko a informé le chef de l'Etat russe des principaux points de son plan pour régler la situation dans le sud-est de l'Ukraine," a précisé le Kremlin dans un communiqué publié dans la nuit.

Les deux hommes d'Etat ont eu deux conversations téléphoniques de ce type cette semaine.

Vladimir Poutine a fait "une série de commentaires" sur le plan en insistant sur la nécessité de "mettre fin immédiatement à l'opération militaire" lancée par Kiev contre les milices séparatistes prorusses dans la région de Donetsk et de Lougansk.

Petro Porochenko "a développé ses positions fondamentales et un calendrier pour appliquer le plan de paix pour l'est du pays," en insistant sur le besoin de libérer les otages retenus par les séparatistes, selon la présidence ukrainienne.

Petro Porochenko a également déclaré à M. Poutine "qu'il comptait sur un soutien au plan de paix" après un cessez-le-feu, selon son service de presse.

En parallèle à la discussion entre les deux chefs d'Etat, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'est entretenu avec son nouvel homologue ukrainien Pavlo Klimkine, jusqu'alors ambassadeur en Allemagne et depuis peu négociateur avec la Russie en vue d'un retour à la paix dans l'Est de l'Ukraine.

La partie russe a "souligné l'importance d'une désescalade du conflit, de la réduction des tensions et de la nécessité d'assurer la sécurité de tous les citoyens de l'Ukraine, ainsi que de la mise en place d'un large dialogue national", indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Les combats dans l'Est ont fait au moins 360 morts en Ukraine depuis avril.

ma-pop/gmo/pt

PLUS:hp