NOUVELLES

Partenariat trans-Pacifique: Obama espère un accord d'ici novembre

20/06/2014 08:17 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a souhaité vendredi que le projet de libre-échange trans-Pacifique, mené par les Etats-Unis mais qui exclut la Chine, puisse faire l'objet d'un accord avant son prochain déplacement en Asie en novembre.

Ce Partenariat trans-Pacifique (TPP) concerne 12 pays qui représentent 40% de l'économie mondiale. Les discussions ont été retardées par des négociations complexes d'accès aux marchés entre le Japon et les Etats-Unis -- qui représentent ensemble quelque 80% du PIB (produit intérieur brut) de la future zone de libre-échange.

M. Obama a indiqué avoir discuté vendredi de ce projet avec le Premier ministre néo-zélandais John Key, en visite à Washington, et qu'il espérait avoir un "document" d'ici la fin de l'année.

"Mon espoir est que d'ici notre prochaine rencontre en novembre, quand je me rendrai en Asie, nous ayons quelque chose à présenter au Congrès que l'opinion puisse regarder", a déclaré M. Obama, tout en avertissant qu'il restait encore beaucoup de travail avant d'aboutir à un accord.

M. Obama doit se rendre à la fin de l'année à un sommet de l'Apec (Forum de Coopération économique Asie-Pacifique) à Pékin, à un sommet sur l'Asie de l'Est à Rangoon, puis à un sommet du G20 à Brisbane en Australie.

Les négociateurs de ce projet doivent encore se rencontrer en juillet.

Lors des dernières négociations à Singapour en mai, les ministres du Commerce avaient convenu d'intensifier les discussions mais n'avaient pas donné de date pour un éventuel accord.

Certains observateurs craignent que M. Obama ne parvienne pas à obtenir l'aval du Congrès sur ce projet controversé de libre-échange, quand les Américains doivent élire des représentants à l'automne.

Un porte-parole du bureau du secrétaire américain du Commerce a précisé que Barack Obama "verrait les dirigeants clés en Asie en novembre et que ce serait l'occasion de discuter des négociations et de poursuivre sur l'élan des mois passés".

Le président américain a aussi indiqué qu'il aimerait aller en Nouvelle-Zélande à l'occasion de ce déplacement en Asie, et qu'il en avait parlé avec John Key, avec lequel il apprécie jouer au golf.

col-are/sam

PLUS:hp