NOUVELLES

Mondial-2014/Espagne: Pas assez "faim"? Cazorla et Koke assurent que non

20/06/2014 01:25 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

Deux jours après leur élimination au 1er tour du Mondial, les Espagnols ont minimisé vendredi les propos du milieu Xabi Alonso, selon qui les champions du monde 2010 ont manqué de "faim" pour aborder cette compétition.

Battue par les Pays-Bas (5-1) puis par le Chili (2-0) dans le groupe B, la Roja a officiellement perdu sa couronne planétaire même s'il lui reste un ultime match à disputer pour l'honneur lundi contre l'Australie.

"Nous avons été dominés par deux grandes sélections, les Pays-Bas et le Chili, et il faut l'admettre. Mais cela n'a pas été par manque de faim, d'ambition ou d'envie", a assuré le milieu offensif Santiago Cazorla en conférence de presse à Curitiba (sud du Brésil).

"C'est un peu un tout. Il y a eu des moments clés dans le match contre les Pays-Bas. Par exemple, si David (Silva) met le but du 2-0, nous serions en train de parler d'autre chose", a-t-il poursuivi. "Et face au Chili, nous n'avons pas su rivaliser dans l'intensité mais c'est le football. Nous devons apprendre et nous améliorer."

Le joueur d'Arsenal a démenti l'existence de remous dans le vestiaire après la prise de position d'Alonso, qui avait jugé mercredi soir que l'Espagne n'avait "pas su maintenir la conviction, la faim, sans doute en raison des nombreuses victoires".

"Vous (la presse, ndlr) parlez beaucoup de ce sujet, mais dans le vestiaire, il n'y a aucune polémique", a-t-il poursuivi.

Pour le jeune Koke (22 ans), la déroute de l'Espagne n'est pas due à un manque de motivation mais à un concours de circonstances défavorables.

"Les choses n'ont pas tourné en notre faveur. Il faut seulement corriger nos erreurs sans douter de cette sélection et de ce groupe qui a obtenu de grandes choses. Nous allons essayer de bien terminer et de battre l'Australie", a conclu le joueur de l'Atletico Madrid. "Nous sommes toujours l'Espagne."

kca-jed/jta

PLUS:hp