NOUVELLES

GP d'Autriche - Essais libres/1re séance: Rosberg aux commandes

20/06/2014 06:04 EDT | Actualisé 20/08/2014 05:12 EDT

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) a réalisé le meilleur temps de la 1re séance d'essais libres du GP d'Autriche de Formule 1, huitième manche de la saison 2014, vendredi après-midi, sur le Red-Bull-Ring à Spielberg (sud).

L'actuel leader du championnat du monde de F1 a bouclé le plus rapide de ses 19 tours, sur une piste légèrement humide, en 1 min 11 sec 295/1000e.

Il a devancé de 140/1000e son coéquipier et rival dans la course pour le titre mondial, le Britannique Lewis Hamilton.

Hamilton avait pris les commandes assez rapidement dans la séance, abaissant régulièrement le meilleur chrono pendant sa première série de onze tours dans la première demi-heure. Il a cédé ensuite le commandement à Rosberg, qui a réalisé le meilleur temps en milieu de séance.

Visiblement satisfait de ses 19 tours de piste, Rosberg s'est payé le luxe d'assister depuis les stands à la dernière demi-heure.

Derrière les deux Mercedes, qui dominent outrageusement la saison avec 7 pole positions en autant de GP et six victoires, l'Espagnol Fernando Alonso au volant de la Scuderia Ferrari a limité la casse, plus de 3/10e derrière Rosberg.

- Virages délicats -

Contrairement aux précédents GP de la saison, le circuit de Spielberg était une nouveauté pour la plupart des pilotes, après onze ans d'absence au calendrier du championnat du monde de F1.

Cette première séance d'essais libres a ainsi montré de nombreuses approximations des pilotes, notamment sur le premier virage à angle droit et le dernier virage avant la ligne droite finale. Des hésitations à corriger dès la deuxième séance d'essais libres, à 14h00 (12h00 GMT).

Quelques gouttes ont commencé à tomber sur le circuit peu avant 11h00, rendant la piste légèrement glissante. Plusieurs pilotes ont ainsi visité les bas-côtés, à l'image du champion du monde en titre, l'Allemand Sebastian Vettel.

Le pilote Red Bull, trop large sur le dernier virage, est parti en tête-à-queue, flirtant dangereusement avec les rails de sécurité. Au final, le quadruple champion du monde a dû se contenter du 15e chrono, très loin des Mercedes (+ 1 sec 693/1000e).

Son coéquipier australien Daniel Ricciardo, vainqueur du dernier GP le 8 juin au Canada, n'a guère fait mieux, avec le 13e temps.

tba/gv

PLUS:hp