NOUVELLES

USA: les républicains de la Chambre élisent un nouveau chef dans la continuité

19/06/2014 04:24 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Les républicains de la Chambre des représentants américaine ont élu jeudi un nouveau chef de la majorité, le Californien Kevin McCarthy, 49 ans, à la grande satisfaction de l'establishment du parti qui le soutenait face à un candidat du Tea Party.

Mais un représentant de l'aile ultra-conservatrice du parti républicain, Steve Scalise, 48 ans, a été élu au poste crucial de "whip" - chargé de la discipline et de la tactique parlementaire - l'équivalent du numéro trois après le président de la Chambre John Boehner et le chef de la majorité, donnant pour la première fois au Tea Party une place au sein de l'équipe dirigeante des républicains de la Chambre.

"J'ai hâte de faire entendre une nouvelle voix au sein de l'équipe de direction", a déclaré Steve Scalise à la presse. "Nous avons des solutions solides et conservatrices pour résoudre les problèmes du pays".

Est-ce une victoire du Tea Party? "C'est une victoire pour l'Amérique, car notre équipe sera désormais plus unie", a-t-il prudemment répondu.

L'un de ses soutiens, John Fleming, a expliqué qu'il fallait s'attendre "non pas à un changement spectaculaire, mais à un réalignement graduel de la direction sur le reste d'entre nous, sur des positions plus conservatrices".

Mais la promotion de Kevin McCarthy au rang de numéro deux de la Chambre, un poste stratégique de contrôle de l'ordre du jour, a provoqué la déception de la faction du Tea Party. "On n'a pas réussi à obtenir le changement que les Américains ordinaires nous réclamaient", a regretté le représentant Justin Amash.

Kevin McCarthy faisait face à l'ultra-conservateur Raul Labrador, élu en 2010 lors de la vague du Tea Party.

Le Sénat est dominé par les alliés démocrates de Barack Obama, tandis que la Chambre a été reconquise par les républicains aux élections de 2010. A l'exception récente du budget et de l'agriculture, les deux chambres du Congrès votent unilatéralement des réformes qui sont souvent ignorées par l'autre, notamment celle de l'immigration, adoptée par le Sénat en juin 2013.

L'organisation proche des démocrates Americans United For Change a appelé jeudi le prochain chef de la majorité à organiser un vote dès cet été sur la réforme de l'immigration, mais Kevin McCarthy a seulement déclaré que la priorité était de "sécuriser les frontières".

L'élection interne avait été déclenchée par la défaite la semaine dernière du chef actuel de la majorité, Eric Cantor, face à un candidat du Tea Party lors d'une primaire dans sa circonscription, ce qui l'avait conduit à annoncer sa démission.

Le groupe des 233 républicains a voté à huis clos. Le résultat exact de chaque scrutin n'a pas été rendu public, conformément à la tradition.

La guerre entre républicains traditionnels et Tea Party avait culminé à l'automne 2013 lors de la bataille du plafond de la dette, qui s'était soldée par une défaite cinglante face aux démocrates. Mais elle continue de faire rage dans tout le pays, à l'aune des primaires organisées dans chaque circonscription, en vue des élections législatives de la mi-mandat, le 4 novembre.

ico/rap

PLUS:hp