NOUVELLES

Un loup écrasé par un train aux portes de Zurich

19/06/2014 12:14 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Un loup a été écrasé mercredi soir par un train à Schlieren, dans l'agglomération zurichoise, ont annoncé jeudi les autorités locales.

Cette présence du canidé en liberté est une première dans le canton de Zurich depuis le retour de l'espèce en Suisse. Des analyses génétiques doivent désormais révéler son origine et cela prendra quelques semaines.

Au cours des dernières années, le nombre des loups en Suisse a augmenté de manière régulière. La première meute vit depuis 2012 dans le massif grison du Calanda.

On compte actuellement entre 25 et 30 loups qui circulent en Suisse.

Cette découverte a coïncidé jeudi avec une discussion au parlement suisse, où des élus estiment qu'il doit être possible d'abattre des loups dans les régions où des meutes causent des dégâts au bétail et à la faune sauvage.

Le Conseil des Etats, la chambre haute du parlement qui représente les cantons, a adopté tacitement jeudi une motion chargeant le Conseil fédéral (le gouvernement) de présenter un projet de régulation des populations de ce prédateur. Une consultation similaire de l'Office fédéral de l'environnement est en cours.

La motion évoque des mesures de régulation visant essentiellement des loups qui osent s'approcher de troupeaux ou de pâturages suffisamment protégés ou qui sont de moins en moins craintifs à l'égard de l'homme.

pjt/apo/bds

PLUS:hp