NOUVELLES

Le gouvernement français promet "un nouveau départ" pour le tourisme

19/06/2014 05:45 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Le gouvernement français a promis jeudi "un nouveau départ pour le tourisme", avec une remise à niveau de l'offre touristique pour permettre à la France de faire face à la concurrence accrue d'autres destinations.

La France est la première destination touristique mondiale.

"Le tourisme n'est pas un sujet +amusant+ ou +secondaire+ (...), c'est le même enjeu que l'export", a déclaré la secrétaire d'Etat à la promotion du Tourisme et au Commerce Extérieur, Fleur Pellerin, en conclusion d'Assises du tourisme réunies à Paris.

Mme Touraine a cité "cinq priorités" qui ressortent des Assises: mieux vendre la destination France: "lisser les inconforts" qui gênent les touristes et notamment les difficultés pour l'obtention de visa, "retrouver le sens de l'hospitalité" car "trop souvent on confond service et servilité", être offensif dans le numérique, qui doit être considéré comme "la nouvelle donne du tourisme" et non comme "le grand méchant loup", aider les Français à partir en vacances plus nombreux.

De son côté, le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, a souligné que "si les emplois ne sont pas délocalisables dans l'hôtellerie et le tourisme, les clientèles elles le sont".

Il a plaidé pour une "remise à niveau" de l'offre touristique de la France alors qu'un quart des hôtels ont disparu depuis le milieu des années 1990 (passés de 22.600 hôtels en 1995 à plus que 17.000 en 2013).

ak-asm/cb/jh

PLUS:hp