NOUVELLES

Espagne: Felipe VI et Juan Carlos au balcon pour saluer la foule

19/06/2014 07:13 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Sous les cris de "Vive le roi" d'une foule agitant de nombreux drapeaux, le nouveau roi d'Espagne, Felipe VI, et son père Juan Carlos, qui a abdiqué en sa faveur, ont salué jeudi au balcon du palais royal de Madrid.

Emu et montrant des gestes tendres envers son épouse Letizia et ses deux filles, Leonor et Sofia, le nouveau roi, âgé de 46 ans, est sorti sur le balcon peu après 12H30, rejoint ensuite par ses parents, Juan Carlos et Sofia.

Sur le balcon orné du nouvel écusson royal de Felipe VI, rouge cramoisi, la famille est restée de longues minutes à saluer le public, amassé sur la grande esplanade de la Plaza de Oriente, sous un soleil éclatant et aux cris de "Vive le roi" et "Vive Felipe".

Ce salut a conclu les actes en public de la proclamation du nouveau roi, entamée dans la matinée par la remise à Felipe, par Juan Carlos, de la ceinture en soie rouge de capitaine général des armées.

Acclamé le long des avenues de Madrid, pavoisées du drapeau national rouge et or, le jeune roi en uniforme militaire a ensuite gagné le Congrès des députés accompagné de la reine Letizia, fine et élégante en robe et manteau blanc, et de leurs deux filles, Leonor, huit ans, la nouvelle princesse héritière, et Sofia, sept ans.

Après avoir juré fidélité à la Constitution de 1978, le socle fondateur de la démocratie espagnole, Felipe, 46 ans, a promis, dans son premier discours de roi, de défendre "une Espagne en laquelle tous les citoyens retrouvent la confiance dans les institutions".

"Je veux réaffirmer, en tant que roi, ma foi dans l'unité de l'Espagne", a-t-il lancé, en réponse aux poussées nationalistes catalane et basque, parmi les défis les plus lourds qu'il devra affronter.

Avant de conclure d'un "merci", en castillan, en catalan, en basque et en galicien, les quatre langues officielles du pays.

Une cérémonie qui s'est déroulée en l'absence d'invités étrangers et de manière exclusivement laïque, rompant avec la tradition catholique, avant une réception qui doit suivre au palais royal, en présence de 2.000 invités et des ambassadeurs étrangers.

ka/sg/jh

PLUS:hp