NOUVELLES

Chine: le festival de viande de chien de Yulin vivement critiqué

19/06/2014 12:08 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT
AFP

L'organisme Humane Society International (HSI) exhorte le gouvernement chinois à mettre un terme à un festival de viande de chien où des dizaines de milliers de bêtes sont tuées pour leur viande.

Dans un communiqué, la direction de l'organisme de protection des animaux affirme avoir transmis la demande par écrit à l'ambassade de Chine aux États-Unis, au Canada ainsi qu'au Royaume-Uni. Les responsables municipaux des villes de Yulin et de Guangxi ont aussi été sollicités.

HSI affirme avoir appuyé sa demande d'une pétition de 110 000 noms pour qu'on mette fin en Chine au festival de Yulin, où la viande de chien est à l'honneur.
Depuis 2009, note HSI, ce festival qui célèbre le solstice d'été est le théâtre de l'abattage de milliers de chiens. Une pratique qui a valu à cet événement de nombreuses critiques internationales.

« En ce moment, ces chiens sont cruellement liés, confinés dans des camions sur de longues distances avant d'être abattus. [...] Le transport de masse, l'abattage et la consommation de viande de chien pendant le solstice d'été sont des activités à haut risque contre lequel les gouvernements responsables doivent intervenir. », peut-on lire dans la lettre de Humane Society International.

Selon HSI, des milliers de personnes s'opposent à ce festival en Chine. Des observateurs cités par l'organisme rapportent que plusieurs restaurants qui annonçaient servir de la viande de chien ont retiré leurs affiches et retiré également les plats de viande de chien de leurs menus.

Les autorités chinoises n'ont pas réagi officiellement à la requête de la Humane Society International.

La consommation de viande de chien est une pratique répandue dans plusieurs pays d'Asie, d'Afrique ainsi que dans certains endroits en Europe.

Cette habitude alimentaire est cependant de plus en plus restreinte, voire interdite dans les pays où elle est pratiquée.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Wet dog» de Sophie Gamand