NOUVELLES

BlackBerry surprend agréablement le marché au premier trimestre

19/06/2014 10:49 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

Le fabricant canadien de smartphones BlackBerry a agréablement surpris le marché jeudi avec des résultats trimestriels illustrant la poursuite de son redressement, grâce notamment à son plan de restructuration et aux coupes effectuées dans ses coûts.

Hors éléments exceptionnels, la perte ajustée a été ramenée à 60 millions de dollars au premier trimestre de l'exercice fiscal 2015, et s'avère moins importante que les prévisions.Par action, elle est en effet ressortie à 11 cents pour les trois mois clos le 31 mai, alors que les analystes tablaient sur un résultat négatif de 26 cents.

Cette perte s'entend hors éléments exceptionnels, parmi lesquels la cession de terrains et de bâtiments du groupe pour 287 millions de dollars. Après cette plus-value exceptionnelle, le groupe canadien a dégagé un bénéfice net de 23 millions de dollars.

Le marché applaudissait ces performances: le titre de BlackBerry s'envolait de 12,18% à 9,30 dollars au Nasdaq, à New York, vers 14H00 GMT.

BlackBerry a également récupéré un retour d'impôt de 397 millions de dollars qui, combiné à la plus-value immobilière, a permis de limiter la dégradation de la trésorerie. Le redressement en cours permet à BlackBerry d'espérer, avant la fin de l'exercice fiscal, de retrouver une trésorerie nette positive.

Mais le groupe canadien continue de voir ses ventes se dégrader, avec un chiffre d'affaires de 966 millions de dollars sur le trimestre. C'est 10 de moins que lors du trimestre précédent, et très loin des 3 milliards de dollars de la même période l'an dernier.

"Sur les six derniers mois, nous nous sommes concentrés sur l'amélioration de l'efficacité dans tous les domaines de nos activités afin de réduire les coûts et améliorer les marges", a expliqué le PDG du groupe John Chen, tout en réaffirmant l'objectif d'être à nouveau profitable avant la fin de l'exercice en cours.

Les téléphones ne représentent plus la majorité du chiffre d'affaires de l'ancienne étoile des smartphones, puisque 54% des ventes proviennent du service aux entreprises. Pour les appareils, BlackBerry a facturé 1,6 million d'unités contre 1,3 million le trimestre précédent mais, compte tenu de la réduction des stocks, les ventes finales aux consommateurs ont porté sur 2,6 millions de boitiers.

A l'automne, BlackBerry avait engagé un sévère plan de restructuration avec 4.500 suppressions de postes, soit 40% de ses effectifs, et avait même tenté en vain de se vendre. Après un changement complet de direction, BlackBerry avait ensuite décidé de confier au taïwanais Foxconn, déjà sous-traitant d'Apple, le soin de fabriquer ses prochains smartphones et de gérer les stocks au niveau de la distribution.

"Notre performance au premier trimestre de l'exercice montre que nous sommes sur la bonne voie pour franchir de nouvelles étapes, que ce soit pour les objectifs comptables ou la constitution d'un catalogue de produits complets", a indiqué John Chen.

BlackBerry table désormais sur le maintien de sa trésorerie et saisira toutes les occasions d'investir pour favoriser la croissance, mais avec prudence, selon le communiqué.

A ce titre, BlackBerry a passé un accord avec Amazon pour donner à ses clients l'accès, dès cet automne, aux 240.000 applications proposées par le distributeur en ligne américain.

mbr/sab/sl/are

BLACKBERRY

PLUS:hp