NOUVELLES

Avion présidentiel: l'aide du FMI au Mali gelée au moins jusqu'en septembre

19/06/2014 11:18 EDT | Actualisé 19/08/2014 05:12 EDT

L'aide du FMI au Mali, gelée depuis l'achat par Bamako d'un nouvel avion présidentiel pour 40 millions de dollars, restera bloquée au moins jusqu'en septembre et la mise en oeuvre d'un audit, a annoncé le Fonds.

Le Fonds monétaire international s'était dit mi-mai "préoccupé" par cette acquisition du président Ibrahim Boubacar Keïta et par des contrats passés sans appel d'offres entre le gouvernement et des sociétés privées.

En représailles, le Fonds avait décidé de retarder le versement de son prochain prêt au Mali, qui bénéficie depuis décembre d'une ligne de 46 millions de dollars sur trois ans auprès de l'institution.

Initialement attendues en juin, les équipes du Fonds ne se rendront finalement qu'"en septembre" pour mener leur audit, condition au versement d'une nouvelle tranche d'aide, a annoncé le FMI dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Avant cela, le Fonds demande toutefois aux autorités maliennes de prendre de "mesures concrètes" pour s'attaquer aux "faiblesses" dans la gestion leurs finances publiques.

Bamako devra notamment mener un audit sur ces différentes transactions controversées et prendre de nouvelles "directives" sur les passations de marchés publics, indique le FMI.

L'affaire du nouvel avion présidentiel avait fait des vagues au Mali alors que le pays, l'un des plus pauvres du globe, se relève doucement d'une longue période d'instabilité politique et fait encore face à une insurrection touareg dans le Nord.

jt/sl/are

PLUS:hp