NOUVELLES

Report d'une réunion entre l'UE et les monarchies du Golfe (CCG)

18/06/2014 07:52 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Une réunion ministérielle entre l'UE et les monarchies du Golfe rassemblées au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG), prévue le 23 juin, a été repoussée sine die à la demande du CCG, a-t-on appris mercredi de source européenne.

"La réunion ministérielle UE-CCG, prévue le 23 juin à Luxembourg, a été repoussée à la demande du CCG", a indiqué un porte-parole du service diplomatique de l'UE.

"L'UE est évidemment déçue par le report de la réunion et espère qu'elle pourra se dérouler bientôt", a ajouté Michael Mann en soulignant "l'importance" des relations avec les monarchies du Golfe.

Le porte-parole n'a pas précisé les raisons du report de la réunion.

Mais, selon des sources diplomatiques à Bruxelles, le CCG a peu apprécié les critiques émises par les pays de l'UE à l'encontre de Bahrein lors de la 26e session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève le 10 juin. Un groupe de 47 Etats dont les pays de l'UE avait exprimé ses préoccupations concernant "les limites" imposées par Manama "à la liberté d'assemblée pacifique, la répression des manifestants, le harcèlement des défenseurs des droits de l'homme et la poursuite de la torture dans les centres de détention".

Bahrein, dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa, est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite, qui réclame une monarchie constitutionnelle.

Face à la poursuite de ce mouvement, le pouvoir a alourdi l'an dernier les peines pour les auteurs de violences et introduit la peine de mort ou la prison à perpétuité en cas de morts ou de blessés.

Le CCG réunit six monarchies du Golfe: Arabie saoudite, Oman, Koweït, Bahrein, Emirats arabes unis et Qatar.

aje/may/jh

PLUS:hp