DIVERTISSEMENT

Gala des Prix Gémeaux: l'équipe de «Série noire» jubile (VIDÉO)

18/06/2014 06:04 EDT | Actualisé 18/06/2014 06:06 EDT

Marc Arcand peut dormir tranquille : avec 16 nominations, Série noire mène largement la course aux trophées Gémeaux en vue du 28e gala célébrant le petit écran québécois, qui se tiendra le14 septembre prochain.

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT) a dévoilé mardi après-midi les finalistes aux 97 prix (84 en télévision et 13 en médias numériques), qui seront remis pendant la fête, qui se déclinera, comme à l’habitude, en trois événements distincts. Au total, 211 productions sont nommées au moins une fois.

Meilleure série dramatique, Meilleure réalisation, Meilleure texte : série dramatique, Meilleur premier rôle masculin (François Létourneau), Meilleur premier rôle féminin (Anne-Élisabeth Bossé), Meilleur rôle de soutien masculin (Marc Beaupré, Guy Nadon, Hugo Dubé), Meilleur rôle de soutien féminin (Louise Bombardier) : l’univers déjanté de Série noire, imaginé par les auteurs François Létourneau et Jean-François Rivard, se distingue dans toutes les catégories de pointe.

Mensonges, suspense policier d’abord déposé sur Club illico et repris présentement sur addikTV, arrive bon deuxième avec 15 citations, dont celles de la Meilleure réalisation, du Meilleur texte, du Meilleur premier rôle masculin (Éric Bruneau, Sylvain Marcel), du Meilleur premier rôle féminin (Fanny Malette), du Meilleur rôle de soutien masculin (Paul Doucet) et du Meilleur rôle de soutien féminin (Isabelle Guérard).

Suivent, en nombre de nominations, La marraine (12), Mémoires vives (11), O’ et Yamaska (10). Les beaux malaises, Les pêcheurs, le Bye Bye 2013, Le Gentleman 3, Les gars des vues, Les Parent et Toute la vérité ont aussi récolté plusieurs mentions.

Parmi les finalistes de la Meilleure série dramatique, outre Série noire et Mensonges, on retrouve La marraine, Le Gentleman 3 et Toute la vérité. Vis-à-vis, du côté du Meilleur téléroman, Destinées, L’auberge du chien noir, Mémoires vives, O’ et Yamaska se feront la lutte. David Boutin (Le Gentleman 3), Émile Proulx-Cloutier (Toute la vérité), Claudia Ferri (La marraine), Marie-Hélène Thibault (Le Gentleman 3) et Julie Le Breton (Toute la vérité), sont salués pour leur Premier rôle dans une série dramatique, tandis que, sous la bannière du Premier rôle dans un téléroman, Frédérick De Grandpré (Mémoires vives), Guy Nadon (O’), Stéphane Demers (O’), Normand D’Amour (Yamaska), Denis Bernard (Yamaska), Marie-Chantal Perron (Destinées), Marie-Thérèse Fortin (Mémoires vives), Maxim Roy (O’), Élise Guilbault (Yamaska) et Chantal Fontaine (Yamaska) pourraient rafler les honneurs.

Suite à Série noire?

Les troupes de Série noire étaient évidemment au comble du bonheur, mardi, quelques minutes après l’annonce des privilégiés retenus, énumérés par le président de l’ACCT et l’animateur des Gémeaux pour une deuxième année consécutive, René Simard.

«C’est surprenant, s’est exclamé Jean-François Rivard, qui réalise la fiction en plus de l’écrire. Je m’attendais à ce qu’on ait quelques nominations, parce qu’on travaille avec des gens de grand talent, mais pas autant que ça. C’est très touchant.»

Bien sûr, Jean-François Rivard souhaite que l’ampleur de la reconnaissance convainque ICI Radio-Canada de donner le feu vert à une deuxième saison de Série noire, dont le retour n’a toujours pas été confirmé. François Létourneau et lui planchent actuellement sur la suite de leurs intrigues et sont rendus à ficeler le quatrième épisode. Dans le cas d’une décision positive de la société d’état, on tournerait à l’hiver 2015, pour diffusion en 2016. En attendant, les inconditionnels peuvent se rabattre sur le premier volet, disponible en DVD et sur iTunes.

«En ce moment, François et moi, on est dans l’incertitude, a martelé Jean-François Rivard. Et on a de la misère. Je déteste l’incertitude! Ces jours-ci, on m’appelle beaucoup pour des projets et je ne sais pas si je dois accepter ou refuser. Je suis dans un entre-deux, et je déteste les entre-deux!»

Jean-François Rivard a également confié qu’après la présentation de l’œuvre au Festival SériesMania, en France, à la fin avril, quelques pays, dont la France et les États-Unis, se sont montrés intéressés à acheter les droits de Série noire. Voilà qui réjouirait sûrement la colorée productrice Louise Talbot, qui dirige ses deux auteurs, Denis et Patrick (François Létourneau et Vincent-Guillaume Otis) avec beaucoup de rigueur dans l’émission. Son interprète, Louise Bombardier, s’est d’ailleurs dite très fière d’être nommée aux Gémeaux pour ce rôle.

«C’est un personnage écrit pour moi, a-t-elle souligné. François Létourneau et moi, on se connaît depuis longtemps, grâce au théâtre. De travailler avec des gens aussi fidèles, qui pensent à nous, qui aiment autant les artistes, c’est un cadeau et c’est rare. Pour incarner Louise Talbot, j’avais en tête un modèle de femme qui n’écoute jamais, qui donne des ordres, qui ne veut rien savoir de personne. C’est assez loin de moi!»

D’autres heureux

Émue, Claudia Ferri a accueilli mardi sa toute première nomination au Gala des Prix Gémeaux, en 28 ans de carrière. «Quand le bon rôle arrive, les récompenses suivent», a-t-elle précisé en parlant de sa Paloma Hermosa de La marraine, une trafiquante de drogue colombienne à la tête d’une vaste organisation criminelle. «C’est un grand bonheur de recevoir ce vote de confiance de mes pairs», s’est-elle réjouie.

Autre «petite nouvelle» dans le paysage des Gémeaux, Tamy Emma Pepin, qui voit Tamy @Royaume-Uni, son périple filmé pour la chaîne Évasion, tirer son épingle du jeu dans trois sections, celles du Meilleur magazine culturel, de la Meilleure animation d’un magazine culturel et du Meilleur habillage graphique.

«On a travaillé super fort, a lancé la jeune femme. C’est ma première émission, ma première nomination. On récolte aujourd’hui le fruit de nos efforts. Je suis tellement contente pour toute l’équipe!»

Simon-Olivier Fecteau, l’homme derrière la comédie Ces gars-là, pour sa part, s’est enorgueilli d’apprendre que sa collègue Mélissa Désormeaux-Poulin a attiré l’attention des juges et a été intégrée dans la catégorie Meilleur rôle de soutien féminin : comédie. Ces gars-là pourrait aussi être décorée du sceau du Meilleur texte : comédie et de la Meilleure réalisation : comédie, mais Simon-Olivier et son acolyte, Sugar Sammy, n’ont pas été félicités pour leur jeu.

«Pour un humoriste de scène et un gars qui joue de temps en temps, on s’en sort pas si pire!, a-t-il badiné, large sourire aux lèvres. La nomination pour les textes me fait particulièrement plaisir, parce que c’est un aspect sur lequel on travaille très fort, et je suis content pour Mélissa, car c’est pleinement mérité.»

Enfin, pour Nathalie Mallette et Marie-Chantal Perron, des nominations aux Gémeaux, ça ne change pas le monde, mais les deux amies étaient néanmoins très heureuses de célébrer lors de la conférence de presse. La première se démarque pour son boulot dans Yamaska, et la seconde, dans Destinées et Les Parent.

«Ça ne va pas quadrupler nos salaires, mais c’est un high d’estime de soi, a blagué Nathalie Mallette. C’est une grosse tape dans le dos!»

«Et ça veut dire qu’on sera invitées à un gros party!», a enchaîné Marie-Chantal Perron en s’esclaffant.

Le 29e Gala des Prix Gémeaux aura lieu le dimanche 14 septembre, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, et sera retransmis en direct à l’antenne d’ICI Radio-Canada Télé. Les premiers trophées seront décernés le jeudi 11 septembre, pendant la Soirée des artisans et du documentaire, qu’animeront Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau. Puis, Anne-Marie Withenshaw et Jean-Philippe Wauthier piloteront l’Avant-première, le 14 septembre, en après-midi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gémeaux 2013: tapis rouge
Série noire: des images des épisodes 9 à 12