NOUVELLES

Le vice-président chinois en Zambie pour trois jours

18/06/2014 09:47 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Le vice-président chinois Li Yuanchao est arrivé mercredi à Lusaka pour une visite officielle de trois jours en Zambie, pays d'Afrique australe abritant de gros intérêts chinois notamment dans les mines de cuivre dont la production est en expansion.

Il a atterri à Lusaka avec une délégation d'une vingtaine d'hommes d'affaires et de cadres du parti communiste chinois, et devait dans la foulée signer une série d'accords bilatéraux avec son homologue zambien, le vice-président Guy Scott.

"Le but de la visite est de commémorer les noces d'or de la Zambie et le 50e anniversaire des relations diplomatiques" entre les deux pays, avait précisé lundi l'ambassadeur chinois Zhou Yuxiao. La Zambie célèbrera ses 50 ans d'indépendance le 24 octobre.

Il s'agit aussi de "promouvoir les relations de gouvernement à gouvernement, et de parti à parti", a-t-il précisé. M. Li doit notamment rencontrer le secrétaire général du Front patriotique au pouvoir en Zambie.

D'ici à son départ prévu samedi matin, il sera également reçu à la présidence zambienne dont le locataire depuis septembre 2011, Michael Sata, fut longtemps le champion des slogans anti-chinois lorsqu'il était dans l'opposition.

La dernière visite d'un dignitaire chinois en Zambie remonte à 2007 quand le président Hu Jintao était venu formaliser un renforcement des liens et de la coopération économique bilatérale.

Depuis l'an 2000, les échanges commerciaux ont explosé entre la Chine et la Zambie, pays classé par les économistes parmi les économies néo-émergentes et grand producteur de cuivre.

De son côté, la Chine est devenue un acteur majeur sur le marché des métaux, le pays ayant d'importants besoins notament en cuivre pour répondre au processus intensif d'urbanisation et d'industrialisation de son territoire.

os-clr/jmc

PLUS:hp