NOUVELLES

Irak: combats entre jihadistes et soldats à la principale raffinerie

18/06/2014 06:44 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Des combats entre jihadistes et soldats se déroulaient mercredi à la principale raffinerie de pétrole en Irak, visée par un assaut des insurgés, ont indiqué un responsable et un employé.

Les rebelles ont réussi à pénétrer à l'aube dans la raffinerie de Baïji, dans la province de Salaheddine, et les soldats tentent de les repousser, a-t-il précisé, en soulignant que les affrontements se poursuivaient en milieu de journée. Certains réservoirs ont pris feu dans l'installation située à 200 km au nord de Bagdad.

Selon un employé, des membres des forces irakiennes ont été tués, blessés ou faits prisonniers lors des combats alors que les employés présents ont pris la fuite. "Les combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont hissé l'étendard du groupe près du complexe administratif", a-t-il ajouté.

De son côté, le porte-parole des forces armées, le commandant Qassem Atta, a affirmé à l'AFP que les forces irakiennes faisaient face à l'assaut sur la raffinerie de Baïji.

"Appuyées par l'aviation, les troupes ont combattu les hommes armés tuant 40 d'entre eux, et mis le feu à plusieurs de leurs véhicules", a ajouté le porte-parole. "Les hommes armés de l'EIIL, portant des uniformes militaires, sont arrivés à bord de véhicules Hummer et d'autres pris à l'armée pour lancer l'attaque".

Lundi, la raffinerie a été fermée après l'évacuation des employés étrangers alors que certains employés irakiens étaient restés sur place.

La fermeture de la raffinerie et l'assaut constituent un "coup dur pour l'économie du pays", a indiqué le responsable irakien.

La localité de Baïji est située près de la ville de Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine qui a été pris par l'EIIL la semaine dernière, après le lancement le 9 juin de l'offensive des jihadistes.

Appuyés par des partisans de l'ex-président sunnite Saddam Hussein renversé après l'invasion américaine de 2003, ces jihadistes de l'EIIL ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord).

La raffinerie de Baïji fournit du pétrole à l'ensemble des provinces irakiennes et sa production est estimée à 600.000 barils par jour.

Plus au nord-ouest, dans la région de Tal Afar située dans la province de Ninive, les combats se poursuivaient entre soldats et jihadistes qui en avaient pris une grande partie la veille.

Selon un responsable du gouvernorat de Ninive, Noureddine Qabalane, "les combats entre l'EIIL et les soldats appuyés par des membres de tribus continuent. L'armée a progressé dans Tal Afar mais n'est pas encore parvenue à la nettoyer totalement" des insurgés.

Dans la province de Salaheddine (nord), voisine de celle de Bagdad, les forces armées s'apprêtent à lancer une offensive pour reprendre la localité d'Al-Dour, située au sud de Tikrit, selon un responsable militaire.

Après leur déroute aux premiers jours de l'offensive, les forces irakiennes tentent désormais de stopper l'avancée des insurgés qui sont à une soixantaine de km de Bagdad.

mah-sf/tp/sw

PLUS:hp