NOUVELLES

Au Nigeria, la police conseille aux fans de foot de rester chez eux

18/06/2014 01:40 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

La police nigériane a conseillé mercredi aux fans de football d'éviter de se réunir dans des lieux public de retransmission des matchs de la Coupe du monde, suite à l'attentat qui a fait 21 morts dans le nord du pays.

"Nous conseillons aux Nigérians d'éviter les centres de retransmission des matchs le plus possible", a déclaré Frank Mba, le porte-parole de la police, à l'AFP.

M. Mba suggère plutôt aux fans du ballon rond de se réunir en famille ou entre amis pour suivre les matchs.

Une bombe a explosé mardi soir devant un centre de retransmission où une foule s'était rassemblée pour regarder le match Brésil-Mexique sur grand écran, dans la ville de Damaturu, dans le Nord-Est.

Au moins 21 personnes ont été tuées, selon une source médicale, 14 selon la police.

Plusieurs centres de retransmission et terrains de football ont été attaqués récemment au Nigeria.

Ces attaques, qui n'ont pas été revendiquées, ont été attribuées à Boko Haram, dont le chef Abubakar Shekau, dans de nombreuses vidéos, a décrit le football comme une perversion occidentale visant à éloigner les musulmans de la religion.

M. Mba a précisé que chaque Etat avait le droit d'ordonner la fermeture des centres de retransmission des matchs sur écran géant, comme c'est déjà le cas dans les Etats d'Adamawa (nord-est) et de Plateau (centre).

La police veille aussi à mettre en place des mesures pour améliorer la sécurité dans le Nord, principale cible des attaques de Boko Haram, telles que la création de zones piétonnes de 50 à 100 mètres autour des centres de retransmission, pour empêcher les attentats à la voiture piégée.

"Nous n'appelons pas à une interdiction totale, nous voulons surtout éduquer et sensibiliser le public, pour qu'il prenne ses décisions en toute conscience", a-t-il ajouté.

phz/ft/hmn/cdc/hm

PLUS:hp