NOUVELLES

Ordre national du Québec: Dany Laferrière Joé Juneau et Alain Bouchard font partie des 35 personnalités honorées

18/06/2014 05:07 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT
AFP

QUÉBEC - L'écrivain Dany Laferrière, le hockeyeur Joé Juneau et le grand patron de Couche-Tard, Alain Bouchard, ont été décorés de l'Ordre national du Québec, mercredi, au parlement.

Une des lauréates les plus attendues, la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, brillait toutefois par son absence. Elle a dû annuler sa participation à la dernière minute, pour des raisons familiales, selon les renseignements du protocole. La mairesse de Lac-Mégantic, connue pour son rôle à la suite de la catastrophe ferroviaire qui a frappé sa municipalité il y a bientôt un an, a été reçue comme chevalière, le premier des trois grades de l'ordre.

Claude Béland, ancien patron du Mouvement Desjardins, et l'instigateur de l'assurance-maladie, Claude Castonguay, ont pour leur part été admis au rang le plus élevé de cette décoration, en obtenant le titre de grand officier de l'Ordre national du Québec.

Le pdg de Couche-tard, Alain Bouchard, a quant à lui été honoré du titre d'officier de l'ordre, le grade intermédiaire. Le premier ministre Philippe Couillard, qui a décoré tous les lauréats, a souligné ses débuts modestes comme gérant intérimaire dans un dépanneur et a voulu donner toute l'étendue de son cheminement.

«Alimentation Couche-Tard est aujourd'hui la plus importante chaîne de magasins de proximité dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 35 milliards $ (...), tout cela à partir de la gérance intérimaire d'un Perrette», a dit le premier ministre.

Dans une entrevue après la remise des insignes, M. Bouchard s'est dit «très honoré» et ressentir «beaucoup d'émotion». Il estime que ce n'est pas tant lui qui est honoré, mais que c'est plutôt «la réalisation du groupe, parce que c'est un groupe qui a réalisé cette entreprise».

L'écrivain Dany Laferrière a aussi été élevé à la dignité d'officier. L'auteur d'origine haïtienne a été encensé par M. Couillard. «Vous êtes consacré en 2009 avec 'L'Énigme du retour' qui vous vaut le prix Médicis, et vous ouvre les portes de l'Académie française, et vous voici Immortel. Vous êtes un écrivain immense.»

«C'est très important pour moi, c'est la reconnaissance de mon pays, de ma société, des gens qui m'entourent depuis mon arrivée, a dit M. Laferrière en entrevue pendant le cocktail qui suivait la cérémonie. J'ai été très ému à l'expression 'au nom du peuple du Québec'» prononcée par le premier ministre en remettant l'insigne.

D'anciens ministres, les péquistes Louise Beaudoin et Denis Vaugeois, ainsi que le libéral Benoît Pelletier, ont également obtenu le rang d'officier. La cinéaste Manon Barbeau, le chef d'orchestre Boris Brott et les entrepreneurs Lawrence Rossy et Hervé Pomerleau sont aussi devenus officiers, entre autres.

Le hockeyeur Joé Juneau a été admis à l'Ordre à titre de chevalier. Ancien joueur des Bruins de Boston, des Capitals de Washington et du Canadien de Montréal, entre autres, il se consacre depuis plusieurs années à améliorer l'existence des jeunes Inuits dans le nord du Québec par l'entremise d'un programme de développement axé sur le hockey. Il a fait preuve d'humilité après avoir été décoré.

«On est le résultat d'un travail collectif, du travail des parents, de la famille, des amis, des enseignants, a-t-il dit dans un entretien. Oui je suis fier, mais tous les complices doivent être très fiers, parce que c'est le résultat de leur travail à eux.»

Parmi les autres personnes admises au grade de chevalier, citons entre autres l'animatrice de radio Monique Giroux, l'écrivain Georges-Hébert Germain et l'économiste Pierre Fortin.

En tout, 34 personnalités ont été honorées au Salon rouge de l'Assemblée nationale. Pas moins de 200 candidatures ont été présentées à l'ordre cette année.

L'Ordre national du Québec est l'insigne le plus prestigieux remis par l'État québécois.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les médailles des Québécois à Sotchi