NOUVELLES

Mondial-2014: heurts police-manifestants avant Brésil-Mexique

17/06/2014 07:06 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Une manifestation contre le Mondial a dégénéré en heurts avec la police mardi à Fortaleza (nord-est) en marge du match Brésil-Mexique (0-0), a rapporté le site d'informations G1.

Des manifestants ont jeté des pierres vers la police antiémeute qui a riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc et avec des canons à eau.

Les incidents se sont produits alors qu'environ 300 manifestants protestaient contre le coût de l'organisation de la Coupe du monde, peu avant la rencontre Brésil-Mexique.

Les manifestants, brandissant des pancartes où l'on pouvait lire "Fifa go Home!", ont bloqué un moment une rue menant au stade.

A Rio de Janeiro, à peine trente personnes encadrées par 250 policiers, avaient répondu à l'appel d'une manifestation du même type. Les journalistes, brésiliens et étrangers, étaient plus nombreux que les manifestants.

Une autre manifestation a rassemblé sans incident environ 200 personnes à Belo Horizonte (centre-est).

De petites manifestations contre la facture du Mondial et pour l'amélioration des services publics, rassemblant en moyenne 200 personnes, ont lieu tous les jours au Brésil en marge des matches du Mondial.

Elles sont sans commune mesure avec les manifestations gigantesques qui avaient ébranlé le géant d'Amérique du sud l'an dernier à la même époque en pleine Coupe des confédérations.

Rebutés par la violence des activistes radicaux, les Brésiliens, passionnés de football, observent dans leur immense majorité une trêve pendant la Coupe du monde.

Ils ont remis à plus tard leurs revendications et soutiennent la Seleçao, qu'ils rêvent de voir remporter un sixième titre mondial le 13 juillet au stade Maracana de Rio de Janeiro.

jhb/pal/fbx

PLUS:hp