Léo Bureau-Blouin seul en lice pour la présidence de l'aile jeunesse du PQ

Publication: Mis à jour:
Print Article
LEO BUREAU BLOUIN
PC

L'ex-député de Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin, pourra être élu sans opposition comme président du Comité national des jeunes (CNJ) du Parti québécois la fin de semaine prochaine à Québec, mais d'autres membres de son équipe devront se soumettre au choix des membres de la formation politique.

Un texte de Hugo LavalléeTwitterCourriel

La période de mise en candidature s'est terminée lundi soir pour les membres souhaitant solliciter un poste au sein du Comité national des jeunes du PQ. Quatorze candidats ont soumis leur candidature pour un total de neuf postes à pourvoir. Il y aura donc élection pour cinq des neuf postes à combler, soit pour un poste de vice-président et pour quatre postes de conseiller.

En revanche, le poste de président que sollicite Léo Bureau-Blouin ne sera pas contesté, tout comme deux postes de vice-président et un poste de secrétaire-trésorier.

Des membres de l'équipe de Léo Bureau-Blouin feront donc face à l'opposition de jeunes péquistes, qui veulent faire entendre une voix nouvelle au sein de l'aile jeunesse de la formation politique. Ces candidats font valoir la nécessité d'élire des jeunes issus de différentes mouvances de la formation politique, plutôt que d'élire en bloc les représentants d'une seule et même équipe.

« On pense que le Comité national des jeunes doit être une instance qui est plus démocratique », explique Guillaume Rousseau, candidat au poste de conseiller, qui ne fait pas partie de l'équipe de Léo Bureau-Blouin. « C'est une nécessité que cette diversité-là soit représentée justement pour qu'on soit capable d'avoir les débats nécessaires à l'heure actuelle, suite à la dernière défaite. »

D'aucuns estiment d'ailleurs que Léo Bureau-Blouin et son équipe sont trop près de « l'establishment » du parti. « C'est une préoccupation qui a été soulevée par plusieurs jeunes qu'on a rencontrés durant nos déplacements », admet Guillaume Rousseau.

Tout en se disant conscient de la nécessité pour le CNJ d'afficher « une certaine cohérence » avec les autres instances du parti, il explique que les jeunes veulent être en mesure de faire valoir librement leur propre point de vue. « Les jeunes, ce qu'ils veulent principalement, c'est un CNJ qui représente les jeunes et les intérêts des jeunes avant toute chose. »

Sur le fait que l'équipe dont il fait partie ne présente que cinq candidats alors qu'il existe neuf postes soient à pourvoir, Guillaume Rousseau explique ne pas avoir voulu défavoriser l'élection de personnes « compétentes ». De toute manière, concède-t-il, « si quelqu'un avait voulu se présenter contre [Léo Bureau-Blouin], ça aurait été inutile », compte tenu de la notoriété dont jouit l'ex-député.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

Sur le web

Leo Bureau-Blouin wants to run PQ's youth wing

Léo Bureau-Blouin dirigera l'aile jeunesse

Léo Bureau-Blouin souhaite présider l'aile jeunesse du PQ

Léo Bureau-Blouin veut diriger l'aile jeunesse du PQ