NOUVELLES

Le Bénin obtient 8,54 mds EUR d'engagements pour financer son développement

17/06/2014 05:43 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Le Bénin a annoncé mardi avoir obtenu des engagements d'un montant de 5.606 milliards de FCFA (8,54 mds d'euros) de ses partenaires internationaux, réunis à Paris, afin de l'aider à financer son programme de développement sur quatre ans.

"C'est un défi pour le Bénin" qui a "fait l'option irréversible de bâtir une économie émergente d'ici 2025", s'est réjoui le président Thomas Boni Yayi à l'issue de la première journée de la "table-ronde des partenaires pour le financement du développement du Bénin", organisée dans les locaux de la Banque mondiale à Paris.

Les financements promis par les différents bailleurs, multilatéraux, bilatéraux ou privés ont largement dépassé les espoirs du gouvernement béninois qui s'était fixé comme objectif de lever 2.900 mds de FCFA pour l'aider à financer ses besoins d'investissements sur quatre ans pour une cinquantaine de projets identifiés.

Dans leurs interventions, les partenaires au développement du Bénin ont souligné la nécessité de conduire à terme les réformes structurelles annoncées par le gouvernement.

"Je voudrais exhorter le gouvernement à poursuivre les réformes nécessaires à l'amélioration du climat des investissements et la promotion des partenariats publics privés", a ainsi déclaré Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique.

Parmi les principaux projets présentés par le gouvernement aux bailleurs, figurait notamment le projet "Epine dorsal, qui vise à faire du Bénin une plateforme logistique englobant plusieurs infrastructures, tels un port en eau profonde, un nouvel aéroport ou encore le chemin de fer Cotonou-Niamey.

Les autres grands projets concernent les secteurs de l'énergie (construction de barrages hydroélectriques), l'agriculture (aménagements hydroagricoles), la santé (construction d'un hôpital de référence) et le tourisme.

Peu diversifiée, l'économie du Bénin, petit pays ouest-africain de 10 millions d'habitants, s'appuie actuellement essentiellement sur l'agriculture et le commerce de transit et de réexportation vers son voisin et principal partenaire, le Nigeria.

En 2013, le Bénin a enregistré une croissance de 5,6% de son PIB, en hausse de deux points par rapport à 2011. Les autorités visent une croissance de 8% par an sur les deux prochaines décennies afin de réduire durablement la pauvreté, et ambitionnent de porter le taux d'investissement de 19% du PIB à 28% dans un horizon de 5 ans.

Mercredi, la table-ronde se poursuit avec un "Forum des investisseurs" et s'achèvera jeudi avec une rencontre avec la diaspora béninoise, dont les autorités souhaitent faire "un véritable acteur de développement".

alc/jeb

PLUS:hp