NOUVELLES

Wall Street recule un peu, faute d'essor pour grimper vers de nouveaux sommets

10/06/2014 10:03 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Wall Street débutait en légère baisse mardi à New York, marquant une petite pause dans sa course vers de nouveaux records, en dépit d'un indicateur encourageant sur l'optimisme des petites entreprises aux Etats-Unis: le Dow Jones cédait 0,13% et le Nasdaq 0,06%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average abandonnait 22,41 points, à 16.920,69 points, et le Nasdaq 2,74 points, à 4.333,50 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 reculait de 0,14% ou 2,80 points, à 1.948,47 points.

Les indices vedettes de Wall Street, le Dow Jones et le S&P 500, avaient grimpé la veille tranquillement jusqu'à des sommets historiques, à l'issue d'une séance peu volatile, marquée par un optimisme croissant sur la reprise économique mondiale: ils avaient respectivement gagné 0,11%, à 16.943,10 points, et 0,09%, à 1.951,27 points.

Il s'agissait du troisième sommet d'affilée en clôture pour le Dow Jones et le quatrième pour l'indice élargi.

La place new-yorkaise peinait à trouver mardi un nouvel essor pour gravir de nouveaux échelons, manquant d'éléments de poids au cours d'une semaine au calendrier économique très léger.

Les opérateurs accueillaient ainsi d'un haussement d'épaules une statistique montrant que le moral des petites entreprises américaines n'avait jamais été aussi bon depuis septembre 2007, ont remarqué les experts de Charles Schwab, citant les chiffres de la Fédération nationale de entreprises indépendantes (BFIB). Son indice s'est établi à 96,6 en mai, contre 95,2 en avril, contre des attentes autour de 95,8.

De bonnes nouvelles en provenance de la Chine, la deuxième économie mondiale, étaient reçues sans davantage de conviction.

Après avoir fait part ce week-end d'un bond de ses exportations, le géant asiatique a montré un nouveau signe de reprise, avec une hausse des prix à la consommation, principale jauge de l'inflation, qui a accéléré en mai, à 2,5% sur un an, grimpant à son plus haut niveau en quatre mois.

Le marché se préparait aussi aux Etats-Unis à la parution jeudi de données sur les inscriptions au chômage hebdomadaires, espérant confirmer la reprise du marché du travail dans le pays après un rapport mensuel encourageant vendredi. Ils regarderont aussi ce jour-là les chiffres sur les ventes au détail américaines en mai, et vendredi un indice sur la confiance des consommateurs.

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans avançait à 2,633% contre 2,613% lundi et celui à 30 ans à 3,463% contre 3,451% la veille.

ppa/jum/rap

PLUS:hp