NOUVELLES

Miss Univers Thaïlande rend sa couronne après un scandale politique

10/06/2014 05:49 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Miss Univers Thaïlande, accusée de violentes attaques contre les partisans du gouvernement renversé, a rendu sa couronne après une campagne lancée contre elle sur les réseaux sociaux dans ce pays très divisé.

Weluree Ditsayabut, en larmes, a expliqué rendre son titre en raison du déluge de critiques sur internet, qui a bouleversé sa famille selon elle.

La jeune femme de 22 ans était notamment accusée d'avoir appelé à l'"exécution" des "satanés rouges" sur sa page Facebook en novembre 2013

Le mouvement des Chemises rouges soutenait le gouvernement renversé par le coup d'Etat du 22 mai et Thaksin Shinawatra, Premier ministre chassé par le précédent putsch en 2006.

Ces messages, qui selon la presse thaïlandaise ont été postés sur sa page Facebook, ont depuis été effacés.

A l'époque, des manifestants réclamant la chute du gouvernement de Yingluck Shinawatra, soeur de Thaksin, étaient massés dans les rues de Bangkok. Cette crise politique a duré sept mois, jusqu'au coup d'Etat.

Depuis le putsch de 2006, la Thaïlande est engluée dans une série de crises mettant en scène les partisans et les ennemis de Thaksin, qui reste malgré son exil le facteur de division du royaume entre les masses populaires du nord et du nord-est, fidèles au milliardaire, et les élites de Bangkok proches du palais royale, qui le voient comme une menace pour la monarchie.

Les utilisateurs de Facebook et Twitter ont pris pour cible l'apparence physique de la Miss.

"C'est un tonneau de bière sur pattes", écrivait un internaute sur une page Facebook anti-Weluree.

"Elle ne convient pas au titre à cause de sa silhouette, de son visage et de ses manières", ajoutait un autre.

Weluree, également actrice, a expliqué lundi qu'elle n'en pouvait plus lors d'une conférence de presse où elle est apparue sans sa couronne ni son écharpe de Miss.

"Les commentaires contre moi étaient sévères", a souligné la reine de beauté, mieux connue sous le nom de Nong Fai.

"J'ai dit que j'étais désolée (...). Je comprends que je suis une personnalité publique mais quand je vois ma mère malheureuse, en tant que fille je ne peux pas être heureuse. Alors aujourd'hui j'ai décidé de démissionner en tant de Miss Universe Thailand", a-t-elle ajouté.

Les organisateurs du concours n'ont pas indiqué qui la remplacerait et représenterait ainsi la Thaïlande à Miss Univers.

"A l'avenir, nous devrons examiner de près l'attitude des concurrentes et leurs réseaux sociaux", a commenté Pranome Thavaravej, de Miss Universe Thailand.

ask-ju-apj-abd/dth/fw

PLUS:hp